Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L’authentification forte pourrait coûter 57 milliards d’euros à l’Europe [étude Stripe/451 Research]

Étude A l'occasion de Money 20/20 qui se tient du 3 au 5 juin 2019 à Amsterdam, la plateforme de paiement Stripe dévoile une étude consacrée à l'impact de l’authentification forte (SCA) sur l’économie en ligne européenne.  

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L’authentification forte pourrait coûter 57 milliards d’euros à l’Europe [étude Stripe/451 Research]
L’authentification forte pourrait coûter 57 milliards d’euros à l’Europe [étude Stripe/451 Research] © D.R

Money 20/20 qui se déroule actuellement à Amsterdam est l'occasion pour la plateforme de paiement Stripe de dévoiler une nouvelle étude menée par 451 Research. Celle-ci révèle notamment une perte de 57 milliards d'euros d'activité économique pour l’Europe la première année suivant l'entrée en vigueur de la SCA (Strong Customer Authentication, ou Authentification forte). Les résultats sont basés sur des enquêtes menées auprès de 500 professionnels du paiement en ligne et de 1 000 consommateurs en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Espagne et au Royaume-Uni.

 

"L’authentification forte est sans aucun doute l'événement le plus disruptif impactant le commerce numérique européen. De nombreuses entreprises, en particulier les plus petites, n'ont pas encore pleinement saisi son impact considérable" déclare Jordan McKee, analyste chez 451 Research dans un communiqué avant de poursuivre "Notre étude fait état d'un faible niveau de préparation et, ce qui est plus troublant encore, d'un manque d'appréciation de la manière dont la SCA va transformer les achats en ligne des consommateurs européens".

 

Les entreprises sous-estiment les impacts de la SCA

Parmi les points importants, l’étude révèle que trois entreprises sur cinq de moins de 100 employés ne connaissent pas la SCA, et n'ont pas prévu de s'y conformer avant l'échéance de septembre, ou ignorent quand elles seront prêtes. En revanche, chez les marchands de plus de 5 000 employés, seul un professionnel du paiement sur 25 ignore cette régulation.

 

Toujours selon l'étude, les entreprises prévoient de minimiser les transactions nécessitant l’authentification forte, notamment grâce à un ensemble d'exemptions permettant des paiements récurrents ou de petits achats de moins de 30 euros. Cependant la gestion de ces exceptions est complexe, en particulier pour les petites entreprises, et nécessite une visibilité sur la manière dont les réseaux de cartes bancaire et les banques les appliqueront en Europe. Par exemple, l’authentification forte sera demandée par la banque du client dès que cinq transactions inférieures à 30 euros auront été effectuées ou que le montant total de ces transactions aura atteint 100 euros.

 

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale