Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L’automobile, débouché le plus dynamique pour l’électronique d’ici 2020

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Étude Selon IC Insights, l’électronique automobile va croître de 5% par an d’ici à 2020, offrant le segment le plus dynamique du marché des équipements électroniques. Une perspective qui suscite de grandes manœuvres industrielles.

L’automobile, débouché le plus dynamique pour l’électronique d’ici 2020
L’automobile, débouché le plus dynamique pour l’électronique d’ici 2020 © Harman

Une bonne nouvelle pour les équipementiers automobiles et leurs fournisseurs de composants électroniques. Selon IC Insights, les équipements électroniques embarqués dans les voitures vont croître de près de 5% par an en moyenne d’ici 2020, ce qui en fait le segment de marché des équipements électroniques qui augmente le plus vite. Le cabinet explique cette dynamique par le développement de systèmes embarqués pour le freinage automatique d’urgence, la vision de l’environnement du véhicule, la détection des piétons ou encore l’assistance à la conduite.

 

L'automobile, moins de 10% de l'ensemble du marché

Le segment de communication, qui inclut les smartphones, les routeurs et autres équipements de réseaux, reste depuis 2013 le premier marché d’équipements électroniques, devant l’informatique et l’électronique grand public. Mais sa croissance devrait rester inférieure à 4% en moyenne par an d’ici à 2020. Quant à l’informatique, qui constitue le deuxième marché, elle promet une progression de seulement 1,5% par an d’ici à 2020.

Les belles perspectives de l’électronique automobile ont de quoi aiguiser l’appétit des fournisseurs de capteurs, microcontrôleurs, circuits de puissance et autres semiconducteurs. Pas de quoi pavoiser toutefois. Ce segment ne représente que 7,9% du marché des semiconducteurs en 2016 et la part devrait rester inférieure à 10% à l’horizon 2020, relativise IC Insights.

 

Rachat de NXP par Qualcomm

Ceci n’empêche pas les industriels des puces électroniques de multiplier les fusions-acquisitions pour se renforcer sur ce marché prometteur : rachat de Freescale par NXP, d’International Rectifier  et de Wolfspeed par Infineon Technologies, d’Altera par Intel, Atmel par Microchip, Intersil par Renesas Electronics…Avec à la clé, une redistribution des cartes sur le marché. Le projet d’acquisition de NXP, aujourd’hui numéro un de ce segment devant Infineon Technologies et Renesas Electronics, par Qualcomm, leader mondial des puces mobiles, s’inscrit dans cette perspective.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale