Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L’avenir de la 4G est chez les pros pour Bouygues Telecom

Bouygues démarrera une couverture nationale de la 4G en octobre. Et pour l’opérateur, plus que le grand public, ce sont les entreprises qui doperont le marché. Avec des usages vidéo et en cloud.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L’avenir de la 4G est chez les pros pour Bouygues Telecom
L’avenir de la 4G est chez les pros pour Bouygues Telecom © Alvimann - MorgueFile - C.C.

Bouygues Telecom a officiellement ouvert son réseau 4G mobile le 6 mai dernier. Mais fort de la possibilité que lui a accordé l’Arcep (Autorité de régulation des télécommunications électroniques et des postes) d’utiliser ses licences 2G pour la 4G au 1er octobre 2013. Il prévoit une couverture nationale très importante à partir de cette date. Essentiel pour rester dans la course que mènent en particulier Orange et SFR. Mais essentiel aussi pour son activité "entreprises" (Bouygues Telecom compte 1,5 millions de clients "entreprises" aujourd’hui dont il estime que la moitié seront éligibles à la 4G fin 2013).

Pour Jean-René Cazeneuve, directeur général de Bouygues Telecom Entreprise, ce sont en effet les professionnels qui doperont la 4G. Ce qu’offre cette dernière par rapport à la génération précédente, c’est entre autres une augmentation du débit. Et en particulier du débit dit montant : celui qui permet d’envoyer des informations lourdes depuis le terminal vers des serveurs, vers un autre terminal, etc. Et dont on parle rarement, pour l’instant, dans les usages grand public.

Du très haut débit pour le cloud et la video

Or, pour Bouygues Telecom, c’est ce qui intéresse particulièrement les entreprises. Avec deux utilisations privilégiées : le cloud, d’une part, pour les échanges d’informations lourdes et le reporting. La vidéo, d’autre part, pour la maintenance, l’installation, l’inspection, la sécurité, etc. "Les usages du smartphone seront ceux du caméscope, avec l’envoi en temps réel de vidéos que l’on est en train de réaliser, complète Jean-René Cazeneuve. Au Japon, il y a déjà des sociétés qui utilisent des smartphones sur les chantiers pour de la maintenance, par exemple." Et pour le patron de l’activité entreprises de Bouygues Telecom, ce qui est nouveau avec la 4G, c’est que les services dans l’entreprise sont désormais orientés vers les métiers. "Avec la voix, dans les métiers de la santé, on ne faisait aucune différenciation de services entre un appel vers un médecin ou un appel vers la maintenance."

Le double effet Free chez les professionnels 

Reste que ce marché de la mobilité en entreprise ne se présente pas forcément comme une sinécure. Ainsi, si Free Mobile n’a pas d’activité B2B, il n’est néanmoins pas sans impact. "L’effet Free est d’abord direct, car quelques petites entreprises ont quitté les services professionnels pour prendre des abonnements Free grand public, détaille Jean-René Cazeneuve. Mais il est aussi indirect, car les clients, même en entreprise, se sont habitués à payer très peu les services mobiles, ce qui complique beaucoup les négociations."

Par ailleurs, si le B2B compte pour un tiers du marché télécoms en France - avec un poids du fixe (60%) et du mobile (40%) à l’inverse de celui du marché grand public - il est complètement dominé par Orange (70%). "Sur le fixe, les entreprises n’ont pas la possibilité de quitter facilement l’opérateur historique", explique Jean-René Cazeneuve, qui regrette que le régulateur ne se mêle pas davantage du marché professionnel. Mais il reconnait que sur le mobile, les sociétés ont appris à changer d’opérateurs. Une autre bonne raison de mettre l’accent sur la 4G.

Emmanuelle Delsol

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale