Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'avion électrique autonome épandeur de pesticides de Pyka reçoit l'aval de la FAA

Vu ailleurs L'entreprise américaine Pyka vient de recevoir le feu vert de la Federal Aviation Administration pour faire voler son drone autonome épandeur de pesticides. Cette autorisation se limite aux vols à des fins de développement. La commercialisation n'est donc pas pour tout de suite.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'avion électrique autonome épandeur de pesticides de Pyka reçoit l'aval de la FAA
L'avion électrique autonome épandeur de pesticides de Pyka reçoit l'aval de la FAA © Pyka

La start-up californienne Pyka a conçu un drone électrique épandeur de pesticides. Elle vient de recevoir l'autorisation de la Federal Aviation Administration (FAA), l'agence américaine en charge des réglementations et des contrôles de l'aviation civile, pour faire voler son engin au-dessus des champs aux Etats-Unis.

LImiter aux vols à des fins de développement
Ce feu vert concerne uniquement les vols à des fins de développement, précise le média canadien La Presse. Un autre type de certification devra être accordée pour que Pyka puisse commercialiser son aéronef.
 


L'agriculture moderne repose déjà sur l'utilisation de drones épandeurs de pesticides. Mais la jeune pousse californienne veut se démarquer de ses concurrents grâce à son avion électrique autonome ayant des capacités de stockage de pesticides largement supérieures aux drones habituellement utilisés. Alors que l'engin peut épandre ces produits sur une centaine d'hectares par heure, le drone AGRAS MG-1 du chinois DJI a, à titre de comparaison, une capacité maximale de sept hectares par heure.

Une grande capacité d'épandage
L'aéronef présente d'autres avantages. Il peut transporter jusqu'à 200 kilogrammes grâce à ses trois moteurs de 20 Kilowatts. L'avion offre également une grande précision car il vole bas et il est capable de s'adapter à son environnement en évitant les obstacles paramétrés à l'avance par les opérateurs.

Pour accélérer le développement de son avion, Pyka a levé 11 millions de dollars en décembre 2019 auprès de Prime Movers Lab avec la participation de Y Combinator, Greycroft, Data Collective et Bold Capital Partners.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media