Actualité web & High tech sur Usine Digitale

L'e-commerçant Spartoo s'offre le chausseur centenaire André

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le spécialiste grenoblois des chaussures en ligne rachète le réseau de boutiques André. Spartoo s'engage à conserver l'enseigne et à maintenir les 700 emplois. Les magasins serviront de points de click & collect pour les clients Spartoo et des tablettes seront déployées pour permettre aux clients d'André d'accéder aux 300 000 modèles de chaussures que Spartoo propose en ligne. 

L'e-commerçant Spartoo s'offre le chausseur centenaire André
L'e-commerçant Spartoo s'offre le chausseur centenaire André © Capture d'écran - vidéo Spartoo

Boris Saragaaglia, Paul Lorne et Jérémie Touchard, trois amis fraîchement diplômés, s'étaient-ils imaginés en 2006 qu'en lançant un site de ventes de chaussures en ligne, ils se retrouveraient un jour à la tête d'un réseau d'environ 120 boutiques physiques vieux de plus de 120 ans ? C'est pourtant ce qu'un futur proche leur réserve si, au second trimestre de l'année 2018, l'autorité de la concurrence valide le rachat du chausseur André par l'e-commerçant grenoblois Spartoo.

 

UNE STRATÉGIE "PHYGITAL"

La chaîne Vivarte, en difficulté depuis plusieurs mois, a annoncé le 9 janvier que la société André, filiale à 100% du groupe, était entrée en négociations exclusives avec Spartoo pour le rachat de ses actifs. Le montant de l'opération n'est pas communiqué mais les deux entités précisent que le nouveau groupe représenterait un chiffre d'affaires consolidé proche de 250 millions d'euros.

 

Selon les modalités de l'opération, l'enseigne André sera maintenue et Spartoo reprendra l'ensemble des boutiques, à l'exception d'un magasin, ainsi que leur personnel (700 salariés selon une source syndicale). Côté synergie, plusieurs ponts entre l'univers online et le monde physique sont prévus. Des tablettes en boutique permettront aux clients d'André d'avoir accès à l'ensemble des produits du groupe Spartoo et les magasins André serviront de points de click & collect pour les clients du e-commerçant.

 

300 000 MODÈLES DE CHAUSSURES EN LIGNE

Spartoo est né il y a 12 ans à Grenoble. Son nom fait référence aux spartiates, ces sandales plates à lanières, auxquelles les trois fondateurs ont rajouté un double "o" qu'on retrouvait à l'époque dans Google, Yahoo! ou encore Kelkoo… Le site revendique aujourd'hui 300 000 modèles de chaussures en ligne et 3800 marques référencées. Son audience s'élèverait à 14 millions de visiteurs uniques par mois en Europe. Présent dans 25 pays, la jeune entreprise emploie 400 collaborateurs dont 180 sont basés à Grenoble. C'est également au milieu des montagnes que l'e-commerçant dispose d'un entrepôt de 30 000 mètres carrés.

 

Depuis sa création, Spartoo a levé 45 millions d'euros auprès d'investisseurs français, européens et américains à travers quatre tours de table. Il a enregistré un chiffre d'affaires de 150 000 millions d'euros en 2016, contre 130 millions en 2014 et 60 millions en 2010. Les trois fondateurs prévoyaient d'ouvrir un réseau d'une cinquantaine de boutiques connectées. Le rachat de l'enseigne André devrait permettre de concrétiser cette stratégie phygital.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale