Actualité web & High tech sur Usine Digitale

L'effet magique du numérique sur le management serait-il en train de s'atténuer ?

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Étude Selon le baromètre 2017 Cegos, les outils numériques facilitent l'accès à l'information et l'efficacité professionnelle. Mais ils continuent de peser sur la charge de travail et la gestion du temps. L'étude montre surtout un écart de perception entre salariés, managers et RRH.

L'effet magique du numérique sur le management serait-il en train de s'atténuer ?
L'effet magique du numérique sur le management serait-il en train de s'atténuer ? © Saad Faruque - Flickr - C.C.

Cegos réalise régulièrement un baromètre très détaillé sur le climat social et la qualité de vie au travail. Depuis quelques années, l'observatoire du monde des entreprises et de ses évolutions interroge les salariés et leurs managers sur l’impact du numérique sur la vie au travail. Il demande aux sondés de citer les trois principaux impacts positifs et négatifs liés aux outils numériques.Les résultats de l’édition 2017 sont intéressants et montrent que le numérique se banalise.

Les DRH contents, les salariés moins
Tous louent l’accès à l’information plus facile, la plus grande efficacité professionnelle ou encore l’amélioration du travail collaboratif entre les différents services. Toutefois, l’étude détaillée montre que les perceptions changent selon la position dans l’entreprise. Si 72% des cadres trouvent que l’accès à l’information est facilité, la proportion passe à 64% pour les salariés et tombe à 61% pour les DRH/RRH. A noter, ces résultats sont en baisse par rapport au baromètre de 2015, où 85 % des managers et 80% des DRH/RRH faisaient cette même réponse. Est-ce l’infobésité galopante qui fait que trop d’infos tue l’info (et surtout rend de plus en plus difficile de trouver l’information pertinente) ?

De même, sur la question de l’efficacité professionnelle, 57% des managers citent ce point positif, en recul de 15 points par rapport en 2015. Le cas le plus intéressant reste la facilitation du travail collaboratif. Si 59% des RH citent ce point (en hausse de 9 points), on ne trouve que 57% des managers et 51% des salariés (en recul de 5 points) pour dire de même.


Des outils numériques banalisés
Toutefois, l’étude des résultats sur les points négatifs vient relativiser la conclusion hâtive que l’on pourrait tirer des résultats précédents, à savoir que le numérique serait perçu de moins en moins positivement. C’est plutôt une banalisation des outils numériques qui est en cours, les scores obtenus par les effets négatifs reculent aussi.

Ainsi, le tiercé est constitué par la charge de travail (25% des salariés, 32% des managers et 30% des DRH/RRH), la gestion du temps de travail (avec respectivement 17%, 17% et 24%) et l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle (16%, 32% et 25%). Le recul est de 20 points pour les managers sur la charge de travail et de 29 points sur l’équibre pro perso par rapport à 2015. Faut-il y voir un effet du débat et de la loi sur le droit à la déconnexion qui a conduit nombre d’entreprises à se saisir de ce sujet ? A moins que les uns et les autres n’aient déjà domestiqué ces outils qui ne sont plus si nouveaux que ça…

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale