L'Etat islamique place le président de Twitter dans son viseur

L'Etat islamique a diffusé le 1er mars sur le net une image du président et co-fondateur de Twitter Jack Dorsey une cible sur le visage. Un texte appelant les sympathisants djihadistes du monde entier à tuer les salariés du réseau social accompagne cette illustration. Twitter est ainsi attaqué car il supprime régulièrement les comptes de l'organisation islamique, qui diffusent des messages d'appel à la violence.

Partager
L'Etat islamique place le président de Twitter dans son viseur

Dans un message diffusé le 1er mars, les djihadistes de l'Etat islamique ont appelé leurs sympathisants dans le monde entier à s'en prendre à Twitter, selon Buzzfeed : le président et co-fondateur du site Jack Dorsey et ses salariés sont menacés de mort par l'organisation armée, car le réseau social supprime fréquemment ses comptes sur le site, mais aussi les messages qui diffusent les vidéos des exactions de Daesh. Les conditions d'utilisation de la plate-forme en ligne interdisent explicitement aux internautes de poster des contenus appelant à la violence envers d'autres individus.

L'identité de l'auteur du message n'a pas encore été vérifiée

"Votre guerre virtuelle contre nous va se transformer en véritable guerre contre vous. […] Nous vous répétons depuis le début que ce n’est pas votre guerre, mais vous ne l'avez pas intégré et vous continuez de fermer nos comptes sur Twitter, mais nous revenons toujours. […] Quand nos lions courageux viendront prendre votre souffle, vous ne reviendrez jamais à la vie", écrivent les auteurs du message diffusé sur le net et sur Twitter (qui a depuis été supprimé du réseau social). Au-dessus du texte, une image représentant le visage de Jack Dorsey surmonté d'une cible illustre clairement le propos.

Les "djihadistes du monde entier" sont appelés par l'Etat islamique à cibler "Twitter et ses intérêts partout ; les personnes, les immeubles". Ils ne doivent pas "permettre à un seul de ces athées de survivre". L'identité de l'auteur du message n'a pas pu être établie pour l'instant. Twitter vérifie "la véracité de ces menaces avec des responsables des autorités américaines", a indiqué un porte-parole du groupe à Buzzfeed.

Lélia de Matharel

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS