Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'été, le collectif @i4emploi aide chômeurs et recruteurs

Série d'été Plus de 400 twittos français influents retwittent toutes les demandes d’emploi taguées #i4emploi. Une idée née pour sauver une usine fin 2015, qui donne de la visibilité à ceux qui cherchent CDD ou CDI, en particulier au cœur de l’été.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'été, le collectif @i4emploi aide chômeurs et recruteurs
L'été, le collectif @i4emploi aide chômeurs et recruteurs © i4emploi

Bien sûr, pour trouver un emploi, ou à l'inverse, pour recruter un professionnel, c’est sur Linkedin que la plupart des internautes se retrouvent. Et profiter de l’été pour y dépoussiérer son CV et "networker" depuis sa chaise longue n’est pas forcément une mauvaise idée. Pourtant, depuis longtemps, Twitter est aussi devenu un véhicule efficace de demandes et offres d’emploi. Surtout avec des coups de pouce en forme de RT comme ceux que proposent bénévolement les membres du collectif i4emploi.

 

Des dons de retweets

Ils sont désormais plus de 400 à faire des dons de retweets à des internautes à la recherche d’un CDD ou un CDI. Il suffit de twitter sa recherche d’emploi avec le tag #i4emploi pour que la cascade de RT s’enclenche. Un levier simple, gratuit mais qui peut peser lourd en particulier pour des personnes qui n’ont que peu de réseau, comme ceux qui cherchent un premier emploi, par exemple.

 

"L’idée, c’est de s’appuyer sur le nombre le plus important possible de twittos - plus de 1800 affichent le hashtag au sein même de leurs profils et 5000 suivent le compte du collectif - pour générer le plus de RT pour ceux qui font appel à nous et sont en recherche de CDI ou de CDD", explique Alban Jarry, l’un des 15 co-fondateurs de l’initiative. Les twittos qui utilisent le dispositif semblent pour beaucoup issus des mondes du numérique, du marketing, de la communication même si Alban Jarry précise que des juristes et des DRH s’en saisissent aussi...

 

un hashtag pour sauver une usine

Tout a commencé pour sauver une usine. Le collectif de 15 influenceurs Twitter a décidé de lancer un appel sur le réseau pour trouver un repreneur pour le site industriel pharmaceutique Salem à Meymac (Corrèze). L’opération sera une réussite car la reprise du site sera validée un mois et demi plus tard seulement, par le tribunal de commerce de Brive.

 

Pour Alban Jarry, durant le week-end et les périodes de vacances, les professionnels sont moins présents sur les réseaux sociaux, et cela peut être un bon moyen de se distinguer, d'être plus visible, quand on cherche un emploi. Et qui sait, les recruteurs, les pieds dans l’eau, la tête dans les étoiles, ou même devant leur écran dans des open spaces désertés, ont peut-être l’esprit un peu plus libre pour consulter de telles demandes, entre un selfie durant un barbecue et un commentaire sur le dernier épisode de Games of thrones... A l’heure où cet article est écrit, les derniers tweets #i4emploi sont d’ailleurs plutôt des offres. Alors, demandeurs d’emplois, à vos smartphones !

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale