Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L’Europe prolonge le projet R&D sur les Mems optiques... et fait le bonheur de STMicroelectronics

Le projet européen Lab4MEMS de développement de Mems optiques est prolongé de 3 ans. De quoi aider STMicroelectronics à étendre les capacités de sa ligne pilote de production en Italie et à avancer dans l’industrialisation de cette technologie.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L’Europe prolonge le projet R&D sur les Mems optiques... et fait le bonheur de STMicroelectronics
L’Europe prolonge le projet R&D sur les Mems optiques... et fait le bonheur de STMicroelectronics © Wikimedia commons

Consolider le leadership européen dans les microsystèmes électromécaniques (Mems pour Micro electromechanical system). C’est l’objectif du projet de R&D Lab4MEMS. L’Europe l’a prolongé de 3 ans pour le plus grand bonheur de STMicroelectronics. Car si l’allemand Robert Bosch est le leader mondial des Mems, c’est le fabricant franco-italien de semi-conducteurs, numéro deux de ce marché, qui le pilote.

Lancé début 2013, Lab4MEMS mobilise 20 partenaires pour le développement et l’industrialisation de Mems optiques. La technologie Mems est aujourd’hui mise en œuvre pour la réalisation de micro-capteurs (accéléromètres, gyromètres, magnétomètres...) et de micro-actionneurs (haut-parleurs, têtes d’impression, microphones...), utilisés dans les mobiles, les manettes de jeux, les objets connectés ou encore les interfaces homme-machine. L’objectif est de la transposer à des dispositifs optiques comme les commutateurs optiques, les objectifs de mise au point optiques, les micro-projecteurs, les micro scanners au laser ou encore les micro spectromètres.

plus de 50 millions d'euros

La première phase représentait un budget de 28,5 millions d’euros. Elle a financé notamment une ligne pilote de production à l’usine de Mems de STMicroelectronics à Agrate, près de Milan, en Italie. La nouvelle étape bénéficie d’un budget de 23,7 millions d’euros, dont 3,6 millions de subvention dans le cadre du dispositif européen d’innovation public-privé Eniac. Elle financera l’extension de la ligne pilote pour avancer dans l’industrialisation de la technologie.

L’Europe dispose de deux champions mondiaux des Mems : Robert Bosch et STMicroelectronics. L’objectif du projet est de conforter ce leadership menacé à long terme par l’irruption fulgurante de start-up américaines comme le californien InvenSence qui a évincé STMicroelectronics de l’iPhone 6 d’Apple et du Galaxy S5 de Samsung.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media