Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L’ex-ETDE mise sur la convergence de l’énergie et du numérique

L’entreprise dirigée par Jean-Philippe Trin devrait annoncer officiellement son changement de nom ce jeudi 25 avril. Dans la continuité de la stratégie menée depuis 2010, Bouygues Energies & Services place la performance énergétique et le numérique au coeur de sa croissance.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L’ex-ETDE mise sur la convergence de l’énergie et du numérique
L’ex-ETDE mise sur la convergence de l’énergie et du numérique © L'Usine Nouvelle

Fini l’Entreprise de transport et de distribution d’électricité, place à Bouygues Energies & Services. Pour Jean-Philippe Trin, PDG de cette filiale de Bouygues Construction depuis 2009, "ce changement de nom marque le virage mené par l’entreprise sur des marchés à fort potentiel" alors que le secteur de la construction est à la peine. Côté énergie, les besoins en solutions permettant d’améliorer la performance énergétique grimpent avec les prix de l’énergie. Côté services, le dirigeant compte sur la tendance à l’externalisation des activités supports des entreprises, gestion du bâtiment en tête.

"La performance énergétique est transverse à tous nos métiers", avance Jean-Philippe Trin. Que ce soit dans les réseaux d’énergies et numériques (la moitié des 1,6 milliard d’euros de chiffre d’affaires de l’entreprise), dans le génie électrique et climatique (25% du CA) ou dans le Facility management (services au bâtiment et services généraux, 25% du CA), "nous avons introduit la performance énergétique dans toutes nos offres", résume le dirigeant. Un impératif face à la concurrence croissante d’acteurs venus de tous horizons : "Tout le monde s’intéresse à la performance énergétique, il faut qu’on accélère, c’est aussi le sens de notre changement de nom." S’il est encore difficile à l’ex-ETDE d’évaluer la part de son chiffre d’affaires liée à la performance énergétique, son PDG lui fixe un objectif clair : "La performance énergétique représentera 20% de toutes nos activités d’ici à quelques années."

Pilotage de lampadaires et nouveaux services

Pour y parvenir, l’entreprise compte s’appuyer sur le numérique, forte de son expérience dans les réseaux de fibre optique qu’elle opère dans les campagnes françaises. "Nous sommes convaincus de la convergence très forte du numérique et de l’énergie", martèle le dirigeant. Le numérique est au service de la performance énergétique, mais est aussi une passerelle vers de nouveaux services.

La solution Citybox développée par l’ex-ETDE témoigne de cette dualité. Ce boîtier destiné à équiper les lampadaires d’éclairage public communique en CPL (courant porteur en ligne) haut débit avec un serveur central. A la clé, une gestion dynamique des candélabres : pilotage du niveau d’éclairage, suivi de consommation, détection des ampoules "claquées"… Mais pas uniquement. Le boîtier peut gérer via ses prises USB toutes sortes d’équipements et offrir une large panoplie de nouveaux services : point d’accès Wi-Fi, borne de recharge de véhicule électrique, vidéosurveillance, mesure de la qualité de l’air, diffusion sonore…

Simuler l’impact des usages d’un bâtiment

Dans le bâtiment, Bouygues Energies & Services a développé le logiciel Hypervision, dont la fonction première est de centraliser et de visualiser les informations du bâtiment. L’outil permet de superviser la performance énergétique et de cibler les améliorations possibles. Au-delà, un module de simulation thermodynamique peut modéliser l’impact des usages effectifs du bâtiment (occupation, disponibilité des équipements…) sur les consommations d’énergie. Un point essentiel pour ne pas se restreindre aux 5 postes de consommation normés par la réglementation thermique dite RT2012 qui représentent bien souvent moins de la moitié de la consommation totale d’énergie. C’est aussi un atout pour enrichir le dialogue avec le client et proposer de nouveaux services comme des campagnes de sensibilisation des occupants du bâtiment. Autant d’activités assez éloignées de l’électrification des campagnes et du nom historique de l’entreprise.

Manuel Moragues

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media