Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'hôpital de Corbeil-Essonnes en "mode dégradé" après une attaque par rançongiciel

Le Centre hospitalier Sud Francilien a fait l'objet d'une cyberattaque dans la nuit de samedi à dimanche, qui a bloqué son système informatique. Les pirates réclament 10 millions d'euros.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'hôpital de Corbeil-Essonnes en mode dégradé après une attaque par rançongiciel
L'hôpital de Corbeil-Essonnes en "mode dégradé" après une attaque par rançongiciel © twitter.com/CHSF91

Les affaires reprennent – si elles avaient jamais cessé ? – pour les cybercriminels. Après la fuite de données résultant possiblement d'un rançongiciel chez Nexeya, en fin de semaine dernière, c'est un hôpital situé dans la ville de Corbeil-Essonnes, dans l'Essonne, qui a été victime d'une cyberattaque par ransomware. Le Centre hospitalier Sud Francilien a fait l'objet d'un blocage de son réseau informatique dans la nuit du 20 au 21 août, indique Franceinfo de source policière. L'information avait initialement été révélée par RMC.

Les pirates réclament une rançon de 10 millions de dollars pour débloquer le système d'information et ne pas divulguer les données personnelles des patients. Le parquet de Paris a été saisi. Le centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N) de la gendarmerie nationale est en charge de l'enquête.
 

impossible d'assurer un fonctionnement normal

L'attaque a bloqué les logiciels métiers, les systèmes de stockage d'imagerie médicale et le système des admissions de l'hôpital, qui n'est par conséquent plus en mesure d'assurer un fonctionnement normal et d'accueillir de nouveaux patients. Son service des urgences fonctionne en "mode dégradé", précise RMC.

Les structures hospitalières, dont les budgets informatiques sont insuffisants par rapport aux risques qu'elles encourent, sont régulièrement la cible de cyberattaques. L'AP-HP, le CHU de Rouen, les hôpitaux de Dax, Saint-Gaudens, Villefranche-sur-Saône, Castelluccio, Vitry-le-François en ont notamment déjà fait les frais. 733 incidents de sécurité ont été remontés par les établissements de santé en 2021.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.