Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'incubateur lunaire toulousain TechTheMoon retient 5 start-up pour sa première promotion

Le Centre national d'études spatiales (Cnes) et l'incubateur régional toulousain Nubbo se sont associés pour créer à Toulouse TechTheMoon, un programme d'incubation dédié spécifiquement à l'accompagnement des prochaines missions humaines sur la Lune. Coup d'envoi de l'aventure pour cinq premières start-up.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'incubateur lunaire toulousain TechTheMoon retient 5 start-up pour sa première promotion
Vue d'artiste d'une base lunaire. © ESA - Pierre Carril

"C'est une première mondiale ! TechTheMoon est le 1er incubateur au monde dédié 100% à la Lune", insiste Thomas Fouquet, conseiller du directeur en charge de l'innovation, des applications et de la science au Cnes.

Créé à Toulouse en partenariat avec Nubbo, l'incubateur régional de start-up en Occitanie, TechTheMoon vient de sélectionner les cinq premières startups qui bénéficieront pendant une année d'un double accompagnement d'experts mis à disposition par le Cnes et Nubbo, avec le soutien d'une trentaine de mentors issus des milieux économiques toulousains.

"Les porteurs de projets profiteront d'une immersion totale au sein du site spatial de Toulouse, dans le cadre d'un open-space dédié et de l'écosystème d'innovation de la Cité de Toulouse", précise Thomas Fouquet. En outre, les lauréats bénéficieront d'une enveloppe de 50 000 euros pour le développement commercial et juridique de leur projet.

Répondre aux enjeux des missions lunaires

L'objectif est de favoriser l'éclosion de nouveaux projets capables de répondre aux enjeux des prochaines missions humaines sur la Lune envisagées à horizon 2024, avec en ligne de mire le développement d'une présence humaine durable, en autonomie, à partir de 2030. Bienvenue en milieu hostile !

"L'initiative est de repérer et d'accélérer les projets qui apporteront des solutions concrètes et innovantes pour s'adapter à un milieu où le taux de rayonnement est 200 fois supérieur à celui de la surface de la Terre et où les amplitudes thermiques peuvent osciller de +120°C le jour à -170° la nuit", rappelle Thomas Fouquet.


Eurohab, projet d'habitat lunaire de Spartan Space

Des innovations pour la Lune capables de trouver leur marché sur la Terre
Pour être retenus par TechTheMoon, les candidats doivent présenter des projets dans l'une de ces trois grandes thématiques : infrastructures (pour contribuer à imaginer et construire le premier camp de base lunaire où des humains vivront en autonomie durablement) ; ressources (pour repérer, quantifier et analyser les ressources disponibles pour produire de l’énergie) ; supports vie (pour comprendre et anticiper les risques qui pèsent sur la santé d’un équipage amené à passer plusieurs mois sur la Lune).

Au programme, notamment : la valorisation de ressources énergétiques, la gestion des déchets, l'exploitation minière, l'utilisation de matériaux in-situ pour construire les outils lunaires, le développement de nouvelles solutions robotisées, les problématiques spécifiques à l'approvisionnement en eau… La liste est longue.

"Toutefois, pour bénéficier du programme d'incubation de TechTheMoon, il ne suffit pas de proposer des solutions radicalement innovantes pour vivre et travailler sur la Lune de manière durable, les projets doivent aussi faire la démonstration d'une faisabilité commerciale en réponse à un premier besoin terrestre", insiste Thomas Fouquet. Démonstration avec les cinq lauréats de la première promotion.


Les porteurs de projets, accompagnés à droite d'Anne-Laure Charbonnier, directrice générale de Nubbo, et de Thomas Fouquet.

Les cinq projets de la première promotion de TechTheMoon
  • Anyfields : visualisation des rayonnements électromagnétiques et de mesure de la performance des antennes, grâce à un système autonome tout terrain connecté baptisé Fieldisplay. Mené par Stéphane Gemble et Nicolas Capet.
  • Metis : un nouveau concept d’instrumentation d’imagerie technique, permettant d’apporter de nouvelles fonctionnalités de détection avec analyse in situ de composants et équipements. Dirigé par Fulvio Infante.
  • Orius Technologies : développement de technologies de production de végétaux en environnement spatial. Mené par Paul-Hector Oliver.
  • Spartan Space : mise en œuvre d'un concept d'habitat lunaire gonflable et mobile, également adaptable à l'exploration de Mars ou pour des bases sous-marines. Ce module d'habitat spatial, baptisé EuroHab/ILOT, a déjà remporté un prix international d’architecture et est présenté à l’exposition universelle de Dubaï 2021. Dirigé par Peter Weiss.
  • The Exploration Company : véhicule orbital lunaire réutilisable et modulable, qui peut être ravitaillé en orbite et utilisant des ergols productibles à partir de ressources in-situ. L'ambition est de développer le premier véhicule lunaire européen capable de revenir sur Terre et d'être réutilisé, prenant en compte les vols cargos et vols habités. Mené par Hélène Huby.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.