Actualité web & High tech sur Usine Digitale

L'industrie pharmaceutique : la nouvelle lubie d'Amazon ?

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs Le géant du e-commerce Amazon a eu des échanges avec les laboratoires Mylan et Sandoz, spécialisés dans la production de médicaments génériques. La nature de ses ambitions reste floue. 

L'industrie pharmaceutique : la nouvelle lubie d'Amazon ?
L'industrie pharmaceutique : la nouvelle lubie d'Amazon ? © Wikimedia Commons

Les envies de diversification d'Amazon ne se limitent pas à l'univers de la distribution alimentaire. Le géant du e-commerce s'intéresse également à l'industrie pharmaceutique. Selon les informations de CNBC, la firme de Jeff Bezos aurait mené des discussions avec plusieurs laboratoires spécialisés dans la production de médicaments génériques.

 

Le média américain cite notamment le laboratoire Mylan et Sandoz, la filiale de Novartis spécialisée dans les génériques. Les personnes proches du dossier précisent que la nature des ambitions d'Amazon dans ce domaine reste encore floue. Une note dédiée aux investisseurs, réalisée par la banque Leerink, confirmerait la tenue d'échanges entre Amazon et Sandoz. Elle explique que lors d'un récent événement consacré à la biopharmacie, Peter Goldschmidt, le président de Sandoz US, a rencontré Amazon et discuté de ses plans pour entrer sur le marché de la santé aux États-Unis. Là encore, la stratégie d'Amazon n'est pas très claire, souligne CNBC qui ne sait pas si le géant numérique souhaite se positionner comme un grossiste ou plutôt opter pour une démarche de distribution B2C.

 

Un marché complexe et très réglementé

Selon l'une des personnes proches du dossier, les discussions portent sur le fait qu'Amazon veuille jouer un rôle dans les achats de médicaments. Dans cette logique, l'entreprise de Jeff Bezos marcherait sur les plates-bandes de grossistes-répartiteurs comme McKesson, AmerisourceBergen ou encore Cardinal Health. Les fabricants de génériques seraient particulièrement enclins à établir une relation avec Amazon dans le cadre de leur stratégie 2018, ajoute cette même source. Novartis, Mylan et Amazon ont refusé de commenter ces informations, précise CNBC. 

 

Les spéculations autour des ambitions d'Amazon dans l'industrie de la santé ne sont pas nouvelles. Un précédent article de CNBC rapportait que le géant de la distribution en ligne recrutait des employés dans ce domaine et qu'il avait obtenu la licence nécessaire à la vente des équipements médicaux. Toutefois, les spécialistes du secteur sont nombreux à pointer du doigt le haut degré de complexité et la forte réglementation du secteur. Des barrières conséquentes qui, selon eux, pourraient dissuader Amazon de s'inviter sur ce nouveau terrain de jeu. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale