Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L’Inria et Google officialisent leur collaboration hautement stratégique

L’Institut de recherche en informatique a signé un accord de partenariat de trois ans renouvelables avec Google, pour travailler ensemble sur des projets de recherche fondamentale. Les partenaires se connaissent depuis la création de Google en 1998. Ils ont des échanges réguliers depuis 2009, renforcés depuis l’installation d’un Centre d’ingénierie Google à Paris en 2011.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L’Inria et Google officialisent leur collaboration hautement stratégique
L’Inria et Google officialisent leur collaboration hautement stratégique © Trey Ratcliff - Flickr - C.C.

Six projets de recherche, une dizaine de chercheurs concernés : ce n’est pas une collaboration à grande échelle. Mais comme le dit Vinton Cerf, vice-président de Google et l’un des pères fondateurs d’Internet, venu à Paris pour la signature, "pour juger de l’importance de cette coopération, le nombre de chercheurs n’est pas la bonne métrique ".  Il est vrai que les chercheurs de l’Inria, avec leurs collègues de Google, vont s’intéresser à des sujets de recherche, certes fondamentale, mais dont l’importance est grande pour l’avenir du numérique.

Sur les thèmes retenus - l’apprentissage automatique, le web sémantique, l’exploitation de gigantesques bases de données dans le cloud… - Google bénéficiera des compétences pointues de l’Inria, tandis que l’Institut aura connaissance des défis considérés comme majeurs par le géant d’internet.

"Travailler avec des chercheurs de Google permet de mieux connaître leurs enjeux, et d’avoir accès à des bases de données de tailles considérables", souligne Francis Bach, chercheur à l’Inria et spécialiste de l’apprentissage statistique. Avec son équipe (une équipe mixte avec l’ENS et le CNRS), il développe des algorithmes dont l’objectif est d’effectuer des prédictions efficaces – donc rapides - à partir de l’analyse de masses de données. "La plupart des produits Google ont une composante apprentissage", indique le chercheur.

Un autre thème abordé en commun concerne la mise à jour des données répliquées dans le cloud. Comment être sûr qu’une donnée modifiée sur une base quelque part dans le monde le sera bien partout où cette base est répliquée ? Comment éviter des conflits entre différentes mises à jour ? Et surtout : comment garantir que ces mises à jour ne pénalisent pas les performances globales du système d’information ? Une thèse, entamée il y a 3 ans, a permis de trouver une solution (à base de mathématiques).

Questionné sur un sujet brûlant - la confidentialité des données - Michel Cosnard, PDG d’Inria, a confirmé que c’était un thème de recherche qui devrait être développé au sein de l’Institut, mais que cela ne constituait pas un axe privilégié du partenariat Google-Inria.

Les résultats des recherches menées en commun seront accessibles car ils donneront lieu à des publications scientifiques. L’apport financier de Google prend la forme de dons ou de financements de thèses.

Thierry Lucas

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media