Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'Institut Claude Chappe relie l'enseignement et la recherche numérique sur l'axe Le Mans-Laval

Les ministres Stéphane Le Foll et Axelle Lemaire ont inauguré vendredi l'IICC, coalisant les forces de Laval et du Mans en matière de recherche et d'enseignement supérieur en informatique.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'Institut Claude Chappe relie l'enseignement et la recherche numérique sur l'axe Le Mans-Laval
L'Institut Claude Chappe relie l'enseignement et la recherche numérique sur l'axe Le Mans-Laval

Au Mans, on n'a pas oublié Claude Chappe. Ce natif de la Sarthe, en 1763, fut l'inventeur d'un système de stations de relais sémaphore, permettant de communiquer à distance. Considéré l'un des premiers entrepreneurs des télécommunications, Claude Chappe sort aujourd'hui de l'histoire pour donner son nom à un institut informatique.

 

L' l'Institut Informatique Claude Chapp (IICC) rassemble tout ce que la Sarthe et la Mayenne comptent de ressources en enseignement supérieur et en recherche en informatique, soit 50 enseignants et enseignants-chercheurs permanents et 600 étudiants inscrits sur les campus du Mans et de Laval.

 

40 ans d'expertise régionale

Vendredi, l'inauguration de l'IICC a mobilisé le sarthois Stéphane Le Foll, ministre de l'agriculture et porte-parole du gouvernement, mais aussi Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat chargée du numérique. Selon Yannick Estève, son directeur, la création de l'IICC est avant tout une affaire de "visibilité et de lisibilité" auprès des étudiants, des industriels et institutionnels. "Vous venez faire de l’informatique au Mans ou vous cherchez des contacts dans le domaine ? Voilà ce qu’on peut vous proposer, selon votre projet", énonce le chercheur.

 

Il s'agit en outre de faire valoir "40 ans d’expérience de la filière informatique en enseignement et en recherche", rappelle le directeur. L'IICC met en valeur un continuum allant du DUT au doctorat en passant par les licences et licence pro, les masters, et un diplôme d'ingénieur, "avec un taux d'insertion professionnelle des étudiants supérieur à 90%, proche de 100% à bac+5".

 

fédérer l'écosystème numérique local

De fait l'IICC est une vaste coalition dont les membres fondateurs sont, entre autres, le Laboratoire d’informatique de l’université du Maine (LIUM), l’Unité de formation et de recherche en sciences, technologie et santé (UFR STS), l'IUT de Laval (IUT de Laval) ou l’École nationale supérieure d’ingénieurs du Mans (ENSIM), mais aussi des chercheurs en sciences humaines et des membres associés devant permettre de multiplier les passerelles avec l'industrie.

 

On trouve aussi, dans cette petite galaxie, la Ruche numérique, pépinière d'entreprises basée au Mans, NeoShop, la boutique de l'innovation mise en place par la technopole de Laval ou Émergences, l'incubateur d'entreprises du Maine. Le LIUM est porteur d'activités de recherche de niveau international dans les Environnements informatiques pour l'apprentissage humain (EIAH), le traitement automatique de la parole et la traduction automatique. L'année dernière, il a donné naissance à deux start-up, dont Voxolab, en vue dans le domaine du traitement de la parole.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale