Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'insurtech Akur8 lève 8 millions d'euros pour sa solution de tarification d'assurance en temps réel

Levée de fonds Akur8, fintech française du secteur de l’assurance, a mis au point une solution SaaS de pricing qui permet de générer des modèles de risque en temps réel et les tarifications les plus optimisées. Elle a annoncé lever 8 millions d’euros ce jeudi 12 mars pour accélérer à l'international.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'insurtech Akur8 lève 8 millions d'euros pour sa solution de tarification d'assurance en temps réel
L'insurtech Akur8 lève 8 millions d'euros pour sa solution de tarification d'assurance en temps réel © Jérôme Prébois - Unedic SP

L’insurtech parisienne Akur8 a annoncé ce jeudi 12 mars une levée de fonds de 8 millions d'euros en Série A auprès de BlackFin Capital Partners et MTech Capital. Ce tour de table, qui porte son financement total à 10 millions d’euros, vise à accélérer le développement de la jeune pousse tricolore en Europe et aux Etats-Unis. La société emploie à date 25 collaborateurs, dont une équipe R&D, des data scientists, des développeurs et des actuaires (techniciens de l’assurance, NDLR).

10 fois plus rapide que la méthode manuelle

Créé en juillet 2018 par Guillaume Beraud-Sudreau et Samuel Falmagne, Akur8 a mis au point une solution SaaS de pricing basée sur une technique d’intelligence artificielle et dédiée spécifiquement au secteur de l’assurance. Elle génère de manière automatisée des modèles de risque qui permettent d’accélérer les processus de tarification de l’assurance au sein des compagnies.

Habituellement, les modèles de risque sont générés "manuellement, variable par variable, ce qui est non seulement répétitif et hétérogène d’un actuaire à l’autre, mais également très chronophage", précise la start-up. Or son outil "donne aux compagnies d’assurance la capacité de répondre aux attentes des clients en matière de tarification en temps réel, tout en améliorant la précision de l’évaluation des risques et en réduisant ainsi considérablement leur taux de perte", résume Samuel Falmagne.

La solution de l’insurtech, qui a nécessité quatre années de R&D, permet selon elle de réaliser ce processus 10 fois plus rapidement car elle traite beaucoup plus de types et de volumes de données. La mise sur le marché des produits des compagnies d’assurances est donc plus rapide. L’interface permet par ailleurs aux différentes unités commerciales de collaborer et la fintech garantit un outil entièrement conforme aux exigences réglementaires locales du secteur.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media