Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'insurtech Alan lève 185 millions d'euros et devient la 12ème licorne française

Levée de fonds Alan entre dans le cercle très fermé des licornes françaises grâce à une nouvelle levée de 185 millions d'euros le valorisant à 1,4 milliard d'euros. La start-up, implantée en France, Belgique et Espagne, propose une complémentaire santé 100% digitale dédiée aux entreprises. Elle souhaite désormais atteindre le million de bénéficiaires d'ici 2023. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'insurtech Alan lève 185 millions d'euros et devient la 12ème licorne française
L'insurtech Alan lève 185 millions d'euros et devient la 12ème licorne française © Alan

La start-up Alan a annoncé une nouvelle levée de fonds de 185 millions d'euros qui lui confère le statut de douzième licorne française aux côtés de Blablacar, Dataiku ou encore Doctolib. En effet, cette opération valorise l'entreprise à 1,4 milliard d'euros

Le tour de table a réuni Coatue Management, Dragoneer et Exor ainsi qu'Index Ventures, Ribbit Capital et le fonds de Singapour Temasek, déjà présents au capital.


Atteindre le million d'utilisateurs
Grâce à ces nouveaux fonds, Alan souhaite poursuivre le déploiement de son offre de complémentaire santé en ligne pour atteindre le million d'utilisateurs d'ici 2023 et prévoit le recrutement de 400 personnes pour compléter son équipe de 325 collaborateurs.

Actuellement, les services de la licorne sont utilisés par 155 000 membres, dont 9400 entreprises, en France, Espagne et Belgique. Elle revendique 102 millions d'euros de revenus annuels. 

Une complémentaire agréée
Alan propose une offre de complémentaire santé qui a reçu un agrément de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) en 2016, soit quelques mois après son lancement. En 2017, il a ajouté une offre de prévoyance à son portefeuille. Il vise en particulier les indépendants, les PME et les entreprises de taille intermédiaire.

La société met en avant la satisfaction de ses membres, qui continue à progresser entre le début d’utilisation du produit et les 12 mois suivants. Les services proposent par exemple de disposer d’un arrêt de travail en temps réel, un service de téléconsultation, un outil d’autodiagnostic, une ligne de soutien psychologique ou encore une option de paiement différé pour les entreprises. 

Le dernier né est Alan Baby, un service lancé en janvier dernier dédié aux jeunes parents. Il propose un chat médical avec des experts de la petite enfance, des groupes de discussion permettant de partager des expériences et du contenu pédagogique.

Les données sont chiffrées de bout en bout
La protection des données est une thématique au centre des préoccupations de la start-up. En novembre dernier, elle annonçait l'intégration du chiffrement de bout en bout – un protocole de communication autorisant seulement les personnes qui communiquent à lire les messages échangés – dans son service de téléconsultation médicale. 

Au-delà de l'aspect technique, l'adoption du chiffrement de bout en bout est un argument commercial de taille pour se démarquer, en particulier dans le secteur de la santé avec l'exigence du secret médical. D'ailleurs, le chiffrement des données de la messagerie n'est que la première étape de ce processus. "Ce n'est encore qu'un projet, mais on pourrait penser à chiffrer également les documents de santé, comme les ordonnances, que nos membres stockent sur Alan", confiait à cette époque Charles Gorintin, co-fondateur et CTO d'Alan.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.