Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'intégrateur web, l'interprète du langage informatique

Pour le treizième épisode de notre série dédiée aux métiers du numérique, focus sur l'intégrateur web. Chargé de traduire et de transposer les maquettes fournies par l'équipe graphique dans un langage informatique : le HTML (Hyper Text Mark up Language), il travaille à la mise en page du site web en y intégrant les éléments des maquettes graphiques.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'intégrateur web, l'interprète du langage informatique
L'intégrateur web, l'interprète du langage informatique © Flickr c.c. - Infocux Technologies

Sa mission

L'intégrateur web est chargé de produire et traduire des maquettes fournies par l'équipe graphique en langage informatique. Qu'il s'agisse de textes, d'images ou de sons, il doit constamment veiller au respect du cahier des charges. Il travaille en partenariat avec les développeurs et les chefs de projet. Il veille au respect des spécifications techniques et du design du site.

L'intégrateur web en trois chiffres :
Temps d'études : de Bac +2 à Bac +5
Salaire en début de carrière : 1670 euros par mois
Salaire en fin de carrière : 2200 euros par mois

Pour mener à bien sa mission, il doit témoigner d'une parfaite connaissance du langage HTML puisqu'elle consiste à coder mais il doit également gérer le graphisme, l'ergonomie et le référencement d'un site web. La maîtrise des CMS et éditeurs de code, des outils web (Photoshop, ImageReady, DreamWeaver, Flash) et des langages de programmation (Lingo, JavaScript, ActionScript, PHP, CSS) est requise.

Souvent amené à travailler sur plusieurs projets en même temps, l'intégrateur doit se montrer organisé, rigoureux et ponctuel. Il évolue principalement dans deux types d'environnements : les agences web et les sociétés de services en ingénierie informatique (SSII). Il est directement rattaché au chef de projet.

Sa formation

Le parcours de l’intégrateur web peut varier. Il est, cependant, préférable de passer par une formation spécialisée de niveau Bac +2 à Bac +5.

En Bac +2, l'école spécialisée Autograf de Paris propose une formation d'intégrateur de médias interactifs.

Du côté des cursus universitaires, la licence professionnelle science spécialisée concepteur-intégrateur des systèmes intranet de l’IUT de Nancy forme aussi au métier.

Pour ceux qui souhaitent parfaire leur formation, le réseau Epita-Epitech prépare au diplôme d'Expert en ingénierie informatique équivalent à un Bac +5.

Ses perspectives de carrière

Après quelques années d'expériences, l'intégrateur peut prétendre au poste de chef de projet web ou de développeur.

Victor Donfrio, intégrateur web pour la société Cenoctet
"Je suis intégrateur web depuis 3 ans. Dans mon métier, j'essaie surtout de me mettre à la place des internautes, les sites internet que je développe doivent être ergonomiques et accessibles. Pour y parvenir je travaille à partir de la charte graphique, je dois veiller à la respecter. Je réalise l'arborescence du site, je recrée chaque page et je développe les zones de contenu. Mon travail passe par la programmation en HTML que je dois maîtriser."

Wassinia Zirar

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale