Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L’Internet des objets au secours des abeilles pour lutter contre leur déclin

Des chercheurs australiens ont équipé près de 10 000 abeilles de capteurs pour suivre leur environnement et leurs déplacements. L’objectif est de percer les secrets de leur déclin.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L’Internet des objets au secours des abeilles pour lutter contre leur déclin
Connecter les abeilles pour mieux les suivre. © Intel

L’Internet des objets entre dans les ruches. Dans l’état de Tasmanie, au sud-est de l’Australie, près de 10 000 abeilles bourdonnent avec un "sac à dos" rempli de capteurs. De quoi fournir de précieuses informations sur leurs déplacements et leur environnement et aider ainsi les scientifiques à percer les secrets de leur déclin. C’est le projet de recherche mené par le Commonwealth Scientific and Industrial Research Organization (CSIRO) en Australie.

 

Causes mystérieuses du déclin des abeilles

Constaté depuis 40 ans, le déclin de la population des abeilles tend à s’accélérer, menaçant la production alimentaire mondiale. Environ trois-quarts des cultures mondiales, ce qui inclut les fruits, les légumes et le café, dépendent de la pollinisation par des animaux volants. Les 20 000 espèces d’abeilles jouent un rôle essentiel dans ce processus.

 

Le déclin des ruches est dû à un cocktail de facteurs environnementaux défavorables : changement climatique, utilisation généralisée de pesticides, maladies, pertes d’habitat, etc. Néanmoins, ses causes exactes restent mystérieuses et c’est précisément ce que le projet CSIRO cherche à éclaircir.

 

Sorte de "boite noire" des abeilles

Les chercheurs veulent connaitre le temps passé à l’extérieur de la ruche, les échanges avec les autres colonies, les changements soudains de direction (ce qui indique un facteur de stress des abeilles ou une modification notable de leur environnement.), etc. Le système disposé au dos des abeilles fournira de quoi reconstituer leur plan de vol sur le même principe que la boîte noire d’un avion.

 

A chacun de leur passage à la ruche, les informations sont récoltées sans fil (en Wi-Fi) par Edison, un ordinateur de la taille d’un timbre-poste spécialement développé par Intel pour les applications d’Internet des objets. Les chercheurs pourront construire des modèles 3D des déplacements des abeilles et suivre les facteurs environnementaux de la ruche. Des capteurs complémentaires rattachés à Edison fourniront des mesures de l’humidité, de la température ou du taux de rayons ultraviolets.

 

Suivi des rhinocéros en Afrique du Sud

Depuis 2014, Intel participe à un programme pilote similaire en Afrique du Sud visant la sauvegarde des rhinocéros face au braconnage. Les rhinocéros sont équipés d’un bracelet GPS (basé sur la carte Galileo d’Intel) autour des chevilles et une puce RFID dans leurs cornes afin de suivre leurs déplacements.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale