Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'IoT Valley continue d'attirer partenaires et start-up

L'organisation de son "Up Day", qui se réunit une fois par an, est une nouvelle fois l'occasion pour l'IoT Valley de présenter les nouveautés de son écosystème spécialisé dans l'Internet des Objets (IoT). Les rangs de la communauté d'entreprises, créée à Labège en 2009, continuent à grossir.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'IoT Valley continue d'attirer partenaires et start-up
Ludovic Le Moan, co-fondateur de l'IoT Valley et directeur de Sigfox, a ouvert le Up Day 2019 de l’IoT Valley © Marina Angel

"Nous accueillons chaque année de nouveaux partenaires et de nouvelles start-up et nous gagnons chaque jour un peu plus en visibilité", se félicite Ludovic Le Moan, co-fondateur de l'IoT Valley et très emblématique directeur général de Sigfox, dont la technologie de connectivité cellulaire à bas débit dédiée à l'internet des objets tisse sa toile à l'international, dans plus d'une soixantaine de pays.


A l'occasion de son 3e Up Day, organisé dans ses locaux à Labège, près de Toulouse, en présence de plus de 150 invités (startuppers, dirigeants de grands comptes, partenaires et représentants institutionnels), l'IoT Valley a présenté le 19 avril 2019 les dernières nouveautés de son écosystème spécialisé dans l'IoT professionnel, saluant l'arrivée de deux nouveaux partenaires et de 4 nouvelles start-up.

 

Plus de 700 emplois à Labège

Cette dynamique de croissance ne faiblit pas. La communauté d'entreprises créée en 2009 à Labège, regroupe actuellement plus de 40 entreprises, soit un peu plus de 700 emplois à Labège et plus de 1 000 emplois, en comptant les effectifs que ses adhérents déployés en France et à l'international. "Les effectifs des adhérents, sans prendre en compte la dynamique spécifique de Sigfox, progressent globalement de +25% par an depuis 5 ans", souligne Bertran Ruiz, directeur de l'association. Et de nouvelles start-up viennent régulièrement grossir les rangs.

 

4 nouvelles startups au sein e la communauté

Dernières arrivées en date : Voltyo, Teqtrack, Welcome At, ou encore Thorlight. Cette dernière, créée par Samuel Céleste et Hugo Fabre, deux élèves ingénieur de l'Enseeiht (Ecole nationale supérieure d'électrotechnique, d'électronique, d'informatique, d'hydraulique et des télécommunications), cherche à réduire les coûts liés au mauvais équilibrage des charges dans les bateaux de transport fluvial. Grâce à des capteurs qui mesurent à la fois l'enfoncement du bateau dans l'eau et les angles de tangage et de roulis, elle propose une solution qui permet de calculer avec précision le tonnage embarqué dans la cale des bateaux, mais aussi le bon équilibrage de la charge. "Les professionnels du secteurs évaluent à 5% du CA la perte moyenne occasionnée chaque année par les mauvais chargement", précise Samuel Céleste.


De son côté, la start-up Voltyo propose une plateforme web permettant le pilotage et la programmation des équipements énergivores associés à des capteurs dans les bureaux. Teqtrack a mis au point une solution de traçage de matériels dans le secteur du BTP afin d’éviter, par exemple, le vol sur les chantiers, tandis que Welcome AT développe un service de gestion d’accueil simplifiée des visiteurs à destination des entreprises.

 

Promologis et Crédit Agricole TS rejoignent le club des partenaires

Les grands comptes sont aussi de plus en plus nombreux à frapper à la porte de l'IoT Valley, dans le cadre de conventions de partenariat. "Nous sommes venus chercher une méthodologie pour structurer notre démarche smart building à l'échelle de l'ensemble des caisses du Crédit Agricole, accélérer la créativité au sein de nos équipes et booster le sourcing auprès de start-up", témoigne Bruno Jaquemin, en charge de l'Innovation chez Crédit Agricole Technologies et Services (filiale informatique commune aux 39 caisses régionales du Crédit Agricole), qui vient de signer un accord de partenariat avec l'IoT Valley.


Le bailleur social toulousain Promologis (26 000 logements en Occitanie, 380 salariés) vient aussi de se rapprocher de l'IoT Valley, pour accélérer sa transformation digitale. "En 2018, la nouvelle loi de finances a contribué à réduire nos ressources financières, nous devons innover pour réinventer notre modèle économique", explique Claudie Costes-Druilhe, directrice des Systèmes Informatiques chez Promologis. Parmi les priorités : la dématérialisation des documents, notamment du dossier locataire, et la numérisation de la gestion technique du patrimoine immobilier. "Avec l'IoT Valley, nous allons ouvrir nos services et nos résidences aux start-up pour trouver de nouvelles voies d'amélioration de l'ensemble de process", insiste Claudie Costes-Druilhe.

 

Un incubateur inter-écoles d'ingénieurs

L'IoT Valley vient aussi de se doter d'un nouveau programme d'accompagnement à la création d'entreprises en direction des étudiants : un incubateur inter-écoles. Il réunit déjà l'Insa de Toulouse, l'Icam (Institut catholique d'arts et métiers) et l'Enseeiht . "L'idée est de plonger des étudiants intéressés par la démarche entrepreneuriale pendant 6 mois au cœur même de notre écosystèmes de start-up. De leur donner les clés pour aller plus vite dans la réussite de leurs projets, grâce à une démarche 'learning by doing'", explique Bertran Ruiz. 25 étudiants seront sélectionnés pour participer à une première promotion, à partir de la rentrée de septembre 2019. L'initiative devrait rapidement être élargie à d'autres écoles. L'ambition est d'accueillir des étudiants issus de tous types de formation, écoles de commerce, digital, art et design, médecine... Avec toujours un même objectif : contribuer au développement de l'Internet des objets.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale