Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'IPO d'Amadeus rapporterait 250 millions d'euros à Air France

Actus Reuters PARIS (Reuters) - La réintroduction en Bourse d'Amadeus, premier système de réservation mondial, devrait rapporter à Air France-KLM plus de 250 millions d'euros, rapportent mardi les Échos.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Selon les informations du quotidien, Amadeus, dont Air France détient 23,14% aux côtés d'Iberia et de Lufthansa (11,57% chacune), viserait un retour à la Bourse de Madrid si possible dès le 29 avril, cinq ans après son retrait de la cote.

Les Échos ajoutent que l'opération, qui serait la plus importante introduction sur le marché espagnol depuis plusieurs années, prendrait la forme d'une offre publique et de vente et de souscription réservée aux investisseurs institutionnels.

Selon le quotidien, elle devrait faire l'objet mercredi d'une ultime réunion de calage avec les autorités de régulation à Madrid, où Amadeus a son siège, afin d'arrêter le document officiel.

L'opération porterait sur 25% du capital via une émission d'actions nouvelles pour 10% et une cession d'actions pour 15%. Sur ces derniers 15%, poursuit le quotidien économique, chaque actionnaire devrait céder une partie de ses titres au prorata de sa participation actuelle, ce qui représenterait 3,5% du capital pour Air France-KLM.

Sur la base d'une valorisation totale d'Amadeus estimée entre 6,7 et huit milliards d'euros, la compagnie franco-néerlandaise récupérerait ainsi entre 234,8 et 280 millions d'euros de cash.

Les Échos ajoutent qu'une fois Amadeus coté, les 20% environ toujours détenus par Air France-KLM pourront également être valorisés à leur juste valeur parmi les actifs du groupe.

Sur la base d'une valorisation totale de huit milliards d'euros pour le système de réservation, 1,6 milliard d'euros d'actifs viendraient alors s'ajouter aux fonds propres d'Air France-KLM dès l'exercice 2010-2011, alors qu'à l'heure actuelle, la participation dans Amadeus compte pour zéro dans son bilan.

Le leader mondial des systèmes de réservations informatisées a été retiré de la cote après son rachat partiel par les fonds d'investissement BC Partners et Cinven, qui détiennent aujourd'hui 52,3% du capital.

Joint par Reuters, une porte-parole d'Air France a dit n'avoir aucun commentaire à faire sur ce dossier.

Gilles Guillaume, édité par Nicolas Delame

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale