Tout le dossier Tout le dossier

L’IT Paris Eiffel muscle le futur management des geeks

L’IT Paris Eiffel, école d’informatique du groupe ECE, délivre un bachelor d’informatique en trois ans, et depuis cette année, propose un parcours international en quatre ans, ouvert sur le management.

Partager
L’IT Paris Eiffel muscle le futur management des geeks

Portée par deux écoles, l’une d’ingénieurs, ECE, l’autre de management, ESCE, l’école d’informatique IT Paris Eiffel a ouvert à la rentrée 2013 un bachelor en management et nouvelles technologies, à décrocher en quatre ans. Jusqu’ici, l’école formait surtout des techniciens informatiques. Historiquement, au niveau BTS (en deux ans), depuis 2006 au niveau bachelor (en trois ans).

Le bachelor en trois ans représente toujours le cœur de la formation assurée par l’IT Paris Eiffel, mais avec son nouveau parcours, l’école forme des profils différents. "Nos diplômés du bachelor en trois ans sont de très bons techniciens, qui évoluent rapidement, mais bloquent parfois sur le management ou la responsabilité de projets, explique la directrice de l’école, Sandra Israel-Nicolas. Ils se retrouvent en concurrence avec des diplômés d’écoles d’ingénieurs ou bac +5. Le parcours en quatre ans accentue la partie scientifique, en maths et physique, ce qui permettra à nos diplômés de poursuivre en école d’ingénieurs, et, surtout, intègre le management et la gestion, ce qui leur ouvre les portes des écoles de management."

L’école en quelques chiffres

IT Paris Eiffel

Date de création : années 60

Recrutement : sur dossiers, tests, entretien

Durée des études : 3 ou 4 ans

Diplôme : bachelor reconnu par l’Etat (RNCP Niveau II)

Coût (2013) : 7000 euros par an

Salaire de sortie : 32000 € bruts annuels

Nombre d’élèves en 2013-2014 : 150

Nombre d’anciens élèves : 600

Localisation : Paris, 15e

Durée obligatoire des stages : 6 mois dans le parcours en 3 ans, 17 mois dans celui en 4 ans

Nombre de partenariats à l’étranger : 9

 

Double compétence

Cette double compétence, technique et managériale, est de plus en plus réclamée par les entreprises, selon les deux écoles qui se penchent sur le berceau d’IT Paris Eiffel et ont porté ce nouveau diplôme. Ce cursus, distinct de l’autre dès la première année, recrute des bacheliers S, mais aussi ES et STMG. Vingt étudiants se sont lancés en 2013-2014. Pendant deux ans, ils suivent un tronc commun. En troisième année, ils partiront un an à l’étranger pour une formation colorée management. Neuf établissements partenaires peuvent les accueillir, en Corée, Irlande, au Mexique, Pérou…

"Nous bénéficiions du réseau du groupe ECE", précise Sandra Israel-Nicolas. En quatrième année, les étudiants devront choisir une spécialisation technologique, en sécurité et réseaux ou en développement web et mobilité. Les attendent des postes de chefs de projet, assistant maîtrise d’ouvrage, consultant réseaux, dans le e-marketing ou le management digital.

Afin de "transformer nos geeks en communicants", selon l’expression de la directrice, des coachs les conseillent : pour les aider à affiner leur projet personnel en première année, leur apprendre à travailler en groupe la deuxième, à intégrer la vie professionnelle en fin de parcours.

Profils plus technologiques pour le bachelor en trois ans

Le bachelor d’informatique en trois ans s’adresse à des jeunes au profil plus technologique, titulaires d’un bac S, STI2D ou d’un bac professionnel en électrotechnique. Après deux ans de tronc commun, ils choisissent une spécialisation en réseaux et sécurité - en plein boum - ou en développement web et mobilité. Et se présentent aux certifications professionnelles correspondant, celle de Cisco en sécurité, celle de Bull en développement. La moitié des étudiants suivent leur troisième année en alternance. Généralement, ils partent travailler à la sortie, deviennent chefs de projet en ESN au bout de deux ou trois ans d’expérience. Certains poursuivent dans une école d’ingénieurs tournée vers le numérique.

L’école est installée sur le campus Eiffel, en plein quinzième arrondissement de Paris, au milieu des autres écoles françaises du groupe Laureate France. Un réseau qui apporte une ouverture - vie associative, conférences, partenariats entreprises ou internationaux - à une école de petite taille, aux promotions d’une trentaine d’élèves. "Cela offre aussi une possibilité de déambulation à nos étudiants, avec des passerelles entre nos écoles", conclut la directrice.

L’IT Paris Eiffel devrait prochainement proposer un MBA en Management et sécurité des systèmes d’information, destiné aux salariés qui souhaitent se spécialiser dans la sécurité.

Cécile Maillard

"Une école familiale, où j’ai toujours trouvé quelqu’un pour me booster"

Alexandre Der Garabedian, 29 ans, diplômé 2008, consultant sécurité et réseaux chez Openminded consulting

"Après une première année de classe préparatoire en école d’ingénieurs, à l’ECE, j’ai réalisé que c’était trop théorique, et que je préférais une formation plus concrète, dans une promotion plus réduite et très encadrée. J’ai donc embrayé sur un BTS Informatique et réseaux pour l’industrie et les services (IRIS) proposé par IT Paris Eiffel, qui s’appelait alors l’ECTEI. J’ai poursuivi par le bachelor Sécurité et réseaux, année durant laquelle j’ai fait un stage de six mois dans une entreprise de formation, Learneo, qui m’a recruté ensuite. Depuis, je suis parti chez Openminded consulting (40 salariés), où je travaille sur la sécurité des systèmes de grands groupes comme Thales et aujourd’hui Total. J’ai bien fait de choisir cette formation, dont la vocation est de mettre les étudiants dans le bain de la vie active. Par rapport à une école d’ingénieurs, j’ai gagné du temps et des compétences, notamment des certifications techniques appréciées sur le marché du travail. Le reste, le management, la gestion, je l’ai acquis dans la vie active, et aujourd’hui je gère des équipes. J’ai apprécié d’être soutenu, entouré, de toujours trouver quelqu’un pour me booster quand il fallait que je donne un coup de collier. C’est une école très familiale !"

 

 

 

 

 

 

PARCOURIR LE DOSSIER

L'actu des campus

Avec L’Usine Digitale, partez à la découverte des écoles du numérique

Ecoles du numérique

L’ENSEEIHT, au plus près de la recherche en informatique

Data analysis

L’Ensae forme les interprètes du big data

Ecoles du numérique

Strate, pour façonner des designers d'interaction

Ecoles du numérique

Supinfocom, une école pour un destin animé

L'Usine Campus

Supinfo, l'école d'informatique aux 35 campus

L'Usine Campus

L’Exia forme les Dr House de l'informatique

Ecoles du numérique

L’ISEP, l'école qui fait une place aux bacs technos  

Ecoles du numérique

L’EEMI, le web version e-commerce

L'Usine Campus

Avec les Miage, l’université parie sur l’informatique adaptée aux entreprises

Ecoles du numérique

L’ESILV forme les ingénieurs qui accompagnent la transformation numérique des industries

Ecoles du numérique

L’INSA Lyon forme des ingénieurs informatique, pas des geeks

Transformation numérique

L’EMSI prépare les managers aux questions du numérique

L'Usine Campus

L’ECE pousse ses élèves à déposer des brevets ou à créer des start-up

Ecoles du numérique

CDAISI, à l'école des hackers éthiques

L'Usine Campus

Ensci-Les Ateliers, une fabrique de chefs de projets

Ecoles du numérique

L’Ensimag, les maths au service du numérique

Ecoles du numérique

L’Efrei, des ingénieurs du numérique made in France... qui parlent anglais

Ecoles du numérique

In'Tech Info, l’informatique comme on le parle en entreprise

L'Usine Campus

Simplon.co, le code pour tous

L'Usine Campus

L’Isima, l'école des pros de la réalité virtuelle

Ecoles du numérique

Telecom Paristech : les télécoms en héritage, le web en destinée

L'Usine Campus

L’EPSI, des informaticiens de plus en plus proches des ingénieurs

Transformation numérique

Gobelins forme des geeks artistiques et techniques

Ecoles du numérique

La Web school factory forme des managers du numérique

Ecoles du numérique

Télécom Bretagne, tournée vers d’autres continents

Ecoles du numérique

Hétic, cinq ans pour former des touche-à-tout du web

Transformation numérique

L’Esiee, le management technologique au service de la recherche

Ecoles du numérique

ESIEA, l’école qui implique ses anciens élèves

L'actu des campus

L’École de design Nantes : des designers sachant coder...

Ecoles du numérique

SUP’Internet, trois métiers du web à la carte

L'Usine Campus

Télécom SudParis, des ingénieurs du numérique entrepreneurs... et entrepreneuses

L'actu des campus

Epita, des ingénieurs plus codeurs que managers

Ecoles du numérique

Télécom école de management, les pros de la gestion de l'innovation numérique

Ecoles du numérique

Sup de web, le plongeon dans l’entreprise

Ecoles du numérique

42, l’école où c'est en codant que l'on devient codeur

Ecoles du numérique

EISTI, des cracks des maths au service de l’informatique

Ecoles du numérique

Epitech, nid de hackers

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS