Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'open standard de Google pour les radars séduit Ford

Google planche sur un standard ouvert d'API pour ses micro-radars Soli. Baptisée Ripple et accessible sur GitHub, il vise à favoriser l'usage de cette technologie et le développement d'applications pour le grand public. Les radars permettent par exemple de suivre la santé d'une personne, mais pourraient aussi être utilisés dans l'automobile. Ford participe d'ailleurs à l'élaboration du standard.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'open standard de Google pour les radars séduit Ford
L'open standard de Google pour les radars séduit Ford © Firmbee/Pixabay

Google lance Ripple, un standard ouvert d'API pour ses radars Soli. L'idée est de faciliter l'utilisation de cette technologie que l'entreprise n'est pas parvenue à imposer au travers de ses propres produits (notamment le Pixel 4). Google travaille sur la question depuis au moins 2015, précise The Verge qui rapporte l'information. Il espère qu'en simplifier l'exploitation conduira au développement d'applications grand public.

Administré par la Consumer Technology Association
Début décembre, une page sur ce nouveau standard a été ouverte sur GitHub. Techniquement, Ripple est géré par la Consumer Technology Association (CTA), l'organisme qui est en charge du célèbre CES de Las Vegas. Dans les faits, Google est aux commandes. Le projet Ripple sur GitHub est rempli de références à Google et les contributeurs doivent signer un accord de licence open source Google pour y participer, détaille The Verge. Il semblerait qu'il s'agisse d'un projet déjà proposé début 2021 par Google seul, mais requalifié pour inclure d'autres acteurs.

Une technologie respectueuse de la vie privée ?
"Ripple débloquera une innovation utile qui profitera à tous. Le radar à usage général est une technologie émergente clé pour répondre à des cas d'utilisation critiques dans le respect de la vie privée", a déclaré Ivan Poupyrev, qui a dirigé l'équipe de Google ATAP qui a développé Soli. Effectivement, les radars présentent des avantages en matière de confidentialité et les débouchés sont nombreux.

Ils peuvent être utilisés pour la surveillance médicale en mesurant des signes vitaux ou en suivant le sommeil ; la détection du taux d'occupation dans un bâtiment ou les mouvements de personnes ; la reconnaissance de l'activité humaine en comprenant la position ou l'orientation d'une personne, en détectant les chutes ou pour aider à contrôler le trafic des piétons ; les commandes gestuelles sans contact qui permettent de contrôler un appareil sans avoir à lui parler ou le toucher.

L'intérêt du secteur automobile
Cette technologie pourrait intéresser l'industrie automobile. Ford fait d'ailleurs partie des entreprises participant à l'établissement de cette nouvelle norme. Le constructeur n'a pas souhaité dire à The Verge ce qu'il entendait faire de ces minuscules radars. Il pourrait envisager d'utiliser le radar intérieur pour faire des choses que ses radars extérieurs ne permettent pas aujourd'hui.

"Nous cherchons comment utiliser le radar intérieur comme un capteur pour améliorer l'expérience client au-delà de nos principales technologies d'aide à la conduite Ford Co-Pilot360, qui utilisent aujourd'hui des radars extérieurs avancés, explique Jim Buczkowski, en charge de l'équipe de recherche et d'ingénierie avancée de Ford, auprès de The Verge. Une API standardisée, avec la participation de l'industrie des semi-conducteurs, nous permettra de développer des logiciels indépendants de notre fournisseurs hardware et donnera aux équipes logicielles la latitude d'innover sur plusieurs plateformes radar".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.