Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L’Opep va ouvrir les vannes des réseaux sociaux pour améliorer son image

Vu ailleurs Le cartel des pays exportateurs de pétrole, inquiet de son image publique, envisage d’accroître sa présence sur les réseaux sociaux, affirme le Wall Street Journal qui s’appuie sur deux rapports internes datant de mai et de novembre derniers, auxquels il a eu accès.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L’Opep va ouvrir les vannes des réseaux sociaux pour améliorer son image
L’Opep va ouvrir les vannes des réseaux sociaux pour améliorer son image

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), régulièrement critiquée pour son intransigeance sur le marché pétrolier, cherche des moyens d’améliorer son image. Pour ce faire, l’Opep questionne l’opportunité de s’engager sur les réseaux sociaux, affirme le Wall Street Journal, qui a eu accès à deux rapports internes étudiant des propositions en ce sens. Ces deux rapports établissent des éléments de stratégie long-terme, dont une partie devrait être rendus publics après la réunion du cartel prévue le 4 décembre à Vienne.

 

Ouvrir un canal de communication avec l’Asie

Le cartel pétrolier n’a ni fil Twitter, ni page Facebook régulièrement mis à jour pour communiquer sur sa stratégie. Ces derniers pourraient pourtant lui ouvrir un canal de communication, alors que l’organisation souffre de la perception de son rôle dans la variation des cours du pétrole. Intransigeante, en mai 2014, sur le baril à 100 dollars qu’elle considérait comme un "prix juste pour tout le monde, consommateurs, producteurs et compagnies pétrolières" (par la voix du ministre saoudien du Pétrole), elle l’est tout autant sur ses parts de marché aujourd’hui, alors que l’amont de la filière souffre de division brutale des cours par deux.

 

dialoguer avec l'Asie

C’est ce combat pour regagner des parts de marché sur les producteurs d’huiles de schiste américains qui se joue en Asie. L’Opep souhaite donc renforcer ses relations avec ses clients asiatiques, comme la Chine et l’Inde. Les deux pays sont à la fois ses meilleurs clients et ses meilleurs relais de croissance. Les réseaux sociaux apparaissent comme un moyen d’établir un contact direct avec les consommateurs de cette région.

L’Opep voit également dans une meilleure communication une opportunité de mieux se protéger contre d’éventuelles actions anti-trust venues des Etats-Unis ou d’Europe.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media