Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'UE recommande à Amazon de respecter la concurrence

Actus Reuters La Commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager a mis en garde le 15 juin Amazon contre toute tentation d'utiliser sa domination pour éclipser ses concurrents, une semaine après l'ouverture d'une enquête sur les accords passés entre le leader mondial du commerce en ligne et les éditeurs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'UE recommande à Amazon de respecter la concurrence
L'UE recommande à Amazon de respecter la concurrence © D.R.

Margrethe Vestager, la Commissaire européenne à la Concurrence  a mis en garde Amazon contre toute tentation d'utiliser sa domination pour éclipser ses concurrents le 15 juin, une semaine après l'ouverture d'une enquête sur les accords passés entre le leader mondial du commerce en ligne et les éditeurs. La Commission européenne a annoncé le 11 juin dernier avoir ouvert une enquête formelle sur des soupçons d'entrave à la concurrence visant les pratiques d'Amazon dans la distribution de livres numériques.

Amazon, qui a popularisé le livre électronique, est le principal acteur du marché en Europe mais ne doit pas abuser de sa position dominante, estime Margrethe Vestager. "Amazon ne doit pas fermer la porte derrière elle et empêcher les entreprises innovantes d'émerger", a-t-elle dit lors d'une conférence.

Amazon risque une grosse amende

S'il est reconnu coupable d'enfreindre la réglementation européenne, le groupe américain risque une amende pouvant atteindre 10% de son chiffre d'affaires mondial. Amazon est également dans le viseur de la Commission européenne concernant la fiscalité très favorable dont il bénéfice auprès du Luxembourg.

Margrethe Vestager s'est également déclarée préoccupée par la multiplication des fusions dans le secteur des télécoms, estimant qu'elle risquait de se traduire par un alourdissement des factures payées par les consommateurs. "Les opérateurs disent que s'ils ne peuvent pas fusionner avec leurs concurrents dans un pays, ils ne pourront pas investir suffisamment. J'ai souvent entendu ce discours, mais je n'en ai jamais eu la preuve", a-t-elle dit.

une consolidation excessive

Au contraire, il y a de nombreux exemples où une consolidation excessive débouche sur une moindre concurrence, un renchérissement des factures payées par les consommateurs et une moindre innovation, a-t-elle ajouté. Ces déclarations interviennent alors que le norvégien Telenor et le suédois TeliaSonera discutent d'un éventuel rapprochement de leurs activités dans la téléphonie mobile au Danemark.

Une autre opération, de plus grande envergure, devrait également faire l'objet d'un examen de la Commission dans les prochains mois: l'offre de Hutchison Whampoa de racheter les activités de Telefonica en Angleterre (O2 UK) pour 10,3 milliards de livres.

Avec Reuters

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale