Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'UFC-Que Choisir épingle SFR pour pratiques commerciales trompeuses

Entre septembre et décembre 2020, les prix des forfaits RED by SFR ont augmenté alors que l'opérateur promettait leur maintien sans limite de temps et sans engagement, note l'UFC-Que Choisir. L'association a déposé une plainte contre SFR pour pratiques commerciales trompeuses devant le Tribunal judiciaire de Paris.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'UFC-Que Choisir épingle SFR pour pratiques commerciales trompeuses
L'UFC-Que Choisir épingle SFR pour pratiques commerciales trompeuses © SFR

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir annonce ce mardi 11 mai avoir déposé une plainte devant le Tribunal judiciaire de Paris contre SFR pour "pratiques commerciales trompeuses". Ce délit désigne toute action, omission, conduite, démarche ou communication commerciale de la part d'un professionnel en relation directe avec la promotion, la vente ou la fourniture d'un produit au consommateur. 

malgré la promesse, Les prix des forfaits augmentent 
En l'espèce, l'UFC-Que Choisir vise les forfaits "RED by SFR" connus pour leur promesse de maintenir leur prix sans limite de temps et sans engagement. L'association note que des "milliers" d'abonnés ont été séduits par ces promesses.

Or, entre septembre et décembre 2020, l'opérateur va finalement augmenter de 30 à 75% du prix initial les forfaits RED. Ce qui fait dire à l'association que "SFR a sciemment induit les consommateurs en erreur en faisant du maintien dans le temps du prix initial (...) l'argument massue pour convaincre les consommateurs de grossir les rangs de ses abonnés".

Permettre aux abonnés d'être indemnisés
Par conséquent, la plainte déposée vise à faire condamner SFR et de permettre aux personnes concernées d'être indemnisées. L'UFC-Que Choisir rappelle également aux consommateurs qu'ils disposent d'une "arme redoutable" pour lutter contre les dérives tarifaires des opérateurs télécoms : changer d'opérateur tout en gardant son numéro. 

Ce n'est pas la première fois que l'UFC-Que Choisir s'attaque à SFR. En avril 2018, elle avait eu gain de cause devant la cour d'appel de Paris qui avait annulé plusieurs clauses jugées abusives. SFR avait été condamné à lui verser 30 000 euros au titre de dommages et intérêts. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.