« L’une des forces des ETI, c’est que leurs dirigeants sont en prise directe avec la réalité de la transformation digitale. », Martin Beraud (ServiceNow)

Contenu proposé par

LES FACILITATEURS DE LA DIGITALISATION

À mi-chemin entre l’agilité des startups et la puissance des grands groupes, les ETI (entreprises de taille intermédiaire, réussissent-elles à mener leur digitalisation en gardant leurs atouts spécifiques, et en gardant le meilleur des deux mondes ? Quels sont les défis actuels et comment y répondre ? Martin Beraud, Directeur des Ventes ETI France chez ServiceNow, apporte son éclairage pour la série « Les Facilitateurs ».

 

Partager
« L’une des forces des ETI, c’est que leurs dirigeants sont en prise directe avec la réalité de la transformation digitale. », Martin Beraud (ServiceNow)
Martin Beraud, Directeur des Ventes ETI France ( ServiceNow )

Selon le baromètre digital des ETI 2021, 50 % des collaborateurs d’ETI interrogés n’ont entendu parler de transformation digitale que depuis trois ans au sein de leur entreprise. En 2022, où en est la transformation numérique des ETI ?

Les ETI ont bien initié cette transformation, et investissent de plus en plus sur le digital. Bien sûr, la crise sanitaire de 2020 a joué un rôle d’accélérateur, mais d’autres facteurs ont également joué. Par exemple, un certain nombre d’organisations voient leurs business models challengés par des startups qui disruptent leurs marchés et les obligent à se réinventer. L’embellie économique des dernières années, même si elle ralentit actuellement, a aussi porté la volonté des ETI de booster leur croissance et de se moderniser, notamment en renouvelant leurs systèmes informatiques vieillissants et en misant sur le Cloud.

Il faut bien garder à l’esprit que les ETI, souvent des structures familiales, sont dirigées avec beaucoup de pragmatisme et de réalisme. Elles ont compris ces dernières années la nécessité de passer le cap de la transformation digitale et s’en sont saisies.

Dans ce contexte, comment évolue le rôle des DSI ? Quid de la gouvernance autour de ces projets pour les ETI ?

Comme dans n’importe quel type d’entreprise, le sujet de la transformation digitale doit être porté par la direction et tout le management. L’une des forces des ETI, c’est que les dirigeants sont accessibles, en prise directe avec le terrain. Cela permet d’adopter une stratégie réaliste et commune à tous les niveaux de l’entreprise.

Cela sous-entend aussi que la transformation n’est pas du seul ressort de la DSI. Les métiers doivent être inclus dans toutes les étapes de tels projets. Quand par exemple on envisage de déployer une solution d’onboarding pour les collaborateurs, il est primordial que le service RH soit impliqué dans toutes les discussions.

Cette évolution correspond à un changement de paradigme que nous avons vécu en tant qu’éditeur de solutions. Nous ne vendons plus des outils IT, nous proposons des expériences pour simplifier le travail. Et pour cela, nous avons besoin d’être au plus près des utilisateurs et des métiers. Les DSI restent bien sûr des interlocuteurs privilégiés, mais nous ouvrons le périmètre, car le sujet SI est devenu stratégique, à l’image des projets de transformation numérique.

Une dernière chose, enfin, en matière de gouvernance : même en tant qu’éditeur de solutions, nous nous impliquons dans l’après-vente aux côtés de nos partenaires intégrateurs et de nos clients. Ce trio doit trouver le juste équilibre pour bien communiquer et mener à bien le déploiement de projets ambitieux.

Pouvez-vous citer un exemple de transformation d’ETI réussie ?

Nous pouvons par exemple évoquer SES-Imagotag, qui est leader mondial des étiquettes électroniques et des solutions digitales pour le retail. Ce client a adopté la plateforme ServiceNow comme l’outil phare de son IT pour la gestion et le suivi de l’ensemble de son activité. Un module RH a ainsi été déployé en 2018 pour couvrir les principaux événements du cycle de vie administratif des employés, de l’onboarding au suivi des évolutions de carrière. Finis la « paperasse » et les outils informatiques hétérogènes et peu performants… tout est désormais géré sur un seul point d’entrée dans le Cloud.

Et l’humain dans tout ça ?

Il est absolument essentiel au succès des projets de transformation digitale pour les ETI. Malheureusement, il est aussi souvent oublié ou pas assez pris en compte. Or, sans l’adhésion des collaborateurs, un projet aussi bien pensé que possible ne pourra être mené à bien. La résistance au changement est une réalité.

Pour y parer, nous impliquons les collaborateurs et les métiers dès la réflexion comme je l’évoquais plus tôt. C’est non seulement indispensable pour bien identifier les besoins des utilisateurs finaux, mais c’est aussi le gage pour leur donner envie de soutenir le projet.

En nous rapprochant ainsi des métiers, nous nous assurons de proposer des solutions qui leur sont adaptées, nous les écoutons, nous ajustons ensemble pour in fine simplifier leur travail au quotidien.

Contenu proposé par ServiceNow

Sujets associés

À LIRE AUSSI