L'UNICEF lance un fonds en crypto-monnaies pour financer des technologies open-source

Le Fonds des Nations-Unies pour l'enfance a lancé son fonds en crypto-monnaies baptisé "UNICEF Crypto Fund", le 9 octobre 2019. Son objectif est de financer "des technologies open-source bénéficiant aux jeunes du monde entier" et plus largement de nourrir les recherches sur la blockchain.

 

Partager
L'UNICEF lance un fonds en crypto-monnaies pour financer des technologies open-source
Les contributions seront investies dans la même crypto-monnaie.

Il y a un an, en septembre 2018, l'UNICEF France ouvrait la possibilité de faire des dons en crypto-monnaies (Bitcoin, Ethereum, Ripple, Dash, Stellar…). L'agence de l'organisation des Nations-Unies va encore plus loin. Le 9 octobre 2019, elle a annoncé lancer son fonds en crypto-monnaies baptisé "UNICEF Crypto Fund".

"Si les économies et les monnaies numériques ont le potentiel de façonner la vie des générations futures, il est important que nous explorions les opportunités qu'elles offrent", a déclaré Henrietta Force, directrice générale de l'UNICEF, à cette occasion.

Financer des technologies open-source

L'objectif de cet outil est de pouvoir recevoir, détenir et investir ces dons dans le but de financer "des technologies open-source bénéficiant aux jeunes du monde entier". Les contributions faites à ce fonds seront investies dans la même crypto-monnaie. Les premières participations proviennent de la Fondation russe Ethereum. Elles profiteront à Prescrypto, Atix Labs et Utopixar qui travaillent dans le domaine de suivi de prescriptions, de la mise en relation d'investisseurs et entrepreneurs et l'émission de tokens. Ces dons iront également soutenir un projet visant à "connecter les écoles du monde entier à internet".

Ce lancement rentre plus largement dans les travaux de l'UNICEF sur la blockchain. En effet, l'organisation pilote ce projet avec le Programme d'Alimentation Mondiale. Ce duo s'occupe du Réseau Innovation des Nations-Unies, chargé d'enrichir les recherches sur le potentiel et les écueils de cette technologie.

Redorer l'image des crypto-monnaies

Cette nouvelle a de quoi redorer l'image de la crypto-monnaie en plein tourmente avec le projet Libra porté par Facebook. Le 4 octobre 2019, PayPal a finalement renoncé à ce partenariat et a quitté le consortium qu'il avait intégré en juin dernier en versant 10 millions de dollars. Difficile désormais de prédire l'avenir de Libra.

La vraie crainte derrière Libra est son manque de réglementation mentionnée à maintes reprises notamment par Bruno Le Maire. Le ministre de l'Economie et des Finances s'est emparé du sujet, le 12 septembre 2019, où il a déclaré que "la souveraineté monétaire des Etats est en jeu" et que le déploiement international de Libra "remettra en cause l'indépendance des Etats".

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS