Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'Union européenne attribue la cyberattaque du satellite KA-SAT à la Russie

Dans une déclaration commune, l'UE, les Etats membres et des partenaires internationaux attribuent publiquement la cyberattaque du satellite KA-SAT à la Russie. Cet incident, ayant provoqué de nombreux dysfonctionnements, a eu lieu le jour de l'invasion de l'Ukraine. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'Union européenne attribue la cyberattaque du satellite KA-SAT à la Russie
L'Union européenne attribue la cyberattaque du satellite KA-SAT à la Russie © CJUE (Twitter)

Fait rare, l'Union européenne, ses Etats membres et ses partenaires internationaux, accusent publiquement la Russie d'être à l'origine de l'attaque informatique ayant touché le satellite KA-SAT dans une déclaration commune publiée le 10 mai. Opérée par l'entreprise américaine Viasat, le satellite était inopérant depuis le 24 février, le jour de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Jusqu'ici, bien que Moscou avait été évoqué, Bruxelles ne s'était pas publiquement prononcé sur l'origine de cette cyberattaque.
 

Un comportement "inacceptable"

Qualifiée d'inacceptable par l'UE, cette attaque est "un autre exemple du comportement continu et irresponsable de la Russie dans le cyberespace", qui fait "partie intégrante de son invasion illégale et injustifiée de l'Ukraine". Ce comportement est "contraire est attentes établies par tous les Etats membres de l'ONU, y compris la Fédération de Russie, en matière de comportement responsable des Etats et aux intentions des Etats dans le cyberespace", notent les pays dans leur déclaration. 

Craignant une multiplication des incidents de sécurité, ils exhortent la Russie d'arrêter immédiatement. L'UE dit envisager de prendre de nouvelles mesures pour "prévenir, décourager et réagir à de tels comportements malveillants dans le cyberespace".

Une interruption des services en France

Cette cyberattaque avait provoqué de nombreux dysfonctionnements, bien au-delà des frontières ukrainiennes. En France, la panne a provoqué une interruption partielle des services d'accès à Internet proposés par les opérateurs Nordnet, filiale d'Orange, et Bigblu, société rachetée par Eutelsat en 2020.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.