Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L’US Air Force accélère la migration de sa messagerie sur le cloud

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Cas d'école Après une phase pilote de deux ans, l’US Air Force donne un coup d’accélérateur à son projet de migration sur Office 365, la solution de communication et collaboration de Microsoft sur le cloud. L’investissement s'élève à 1 milliard de dollars.

L’US Air Force accélère la migration de sa messagerie sur le cloud
US Air Force © US Air Force

L’US Air Force à fond sur le cloud. L’armée de l’air américaine accélére son projet de basculement sur Office 365, la solution de communication et de collaboration sur le cloud de Microsoft. Le contrat a été accordé à l’équipementier de la défense General Dynamics, l’équipementier du numérique Dell et l’éditeur de logiciels Microsoft. Budget : 1 milliard de dollars.
 

Plus grand déploiement dans une administration

L’initiative de transformation numérique des outils de communication et de collaboration de l’US Air Force a été lancée en 2015. Cette phase pilote a également été confiée aux mêmes acteurs. Elle s’est achevée par la migration de 140 000 utilisateurs sur Office 365 en deux ans. La nouvelle étape vise à amplifier le programme pour en faire le plus grand déploiement d’une solution cloud de communications unifiées et de collaboration dans une administration fédérale.

Dans un an, plus de 776 000 postes auront basculé sur Office 365. Avec ce projet, l’US Air Force espère améliorer l’efficacité et l’agilité de son personnel, encourager l’innovation et réduire ses coûts informatiques en consolidant ses datacenters sur ses applications critiques. General Dynamics apporte quant à lui ses services d’intégration informatique, et Dell ses services de conseil et d’accompagnement dans la migration.
 

Exemple à méditer en France

Alors que le cloud est perçu en Europe comme une solution à risque en termes de sécurité des données, les administrations américaines n’hésitent pas à y aller pour améliorer leur efficacité et réduire les coûts. Même la CIA, une agence pourtant ultra sensible, a choisi de le faire, confiant en 2014 un contrat de 600  millions de dollars sur 10 ans à Amazon Web Services. Autant d’exemples à méditer en France.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale