L'usine STMicroelectronics de Tours au chômage partiel

Après le site historique de Crolles (Isère), l'usine d’Indre-et-Loire va elle aussi connaître une baisse de régime. C'est le premier employeur privé de la ville.

Partager
L'usine STMicroelectronics de Tours au chômage partiel
Site STMicroelectronics de Tours

Comme l'an passé à la même époque, le site STMicroelectronics de Tours (Indre-et-Loire) va subir une période de chômage partiel d'ici à fin décembre. Le fabricant de semi-conducteurs pour la téléphonie et l'informatique vient d'annoncer à ses salariés quatre semaines d'arrêt au dernier trimestre. De son côté, l'activité de recherche se poursuivra normalement.

L'usine STMicrelectronics de Tours est le plus important employeur privé de l'agglomération tourangelle, avec 1 300 employés. Ils étaient près de 1 600 avant le déclenchement de la crise en 2008.

Ce ralentissement de la production est dû à une baisse des commandes, notamment dans la téléphonie mobile. Touchée par les déboires de Nokia, STMicrelectronics peine à retrouver de nouveaux marchés. D'autre part, une nouvelle organisation se met en place à la tête du conglomérat italo-français.

La semaine dernière, STMicroelectronics avait annoncé la fermeture de son usine Crolles 200 (Isère) pendant sept jours lors des fêtes de fin d'année. Des négociations sont en cours entre la direction et les syndicats pour envisager aussi l'arrêt temporaire de l'usine Crolles 300. Le site grenoblois, qui emploie plus de 4 000 salariés, travaille notamment pour la coentreprise ST-Ericsson. STMicroelectronics envisage également de stopper temporairement la production dans son usine italienne de Catane au quatrième trimestre.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS