Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La banque, pour Orange, c’est du sérieux

Il n’y pas que les télécoms et Bouygues dans la vie d’Orange. Il y a aussi la banque : en partenariat avec Groupama Banque, l’opérateur veut lancer un service complet dès 2017 en France, en Espagne et en Belgique. Et il y a l'Afrique, où Orange capitalise sur Orange Money et multiplie les acquisitions.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La banque, pour Orange, c’est du sérieux
La banque, pour Orange, c’est du sérieux © DR

"La banque est une vraie ambition d’Orange", a affirmé Stéphane Richard à l’occasion de ses vœux à la presse le 12 janvier. Le PDG de l’opérateur a tenu à commenter son partenariat avec Groupama Banque. Le 4 janvier, avant même de confirmer ses discussions avec Bouygues, Orange avait pris tout le monde de cours en annonçant négocier cet accord, et même une participation dans la filiale de l’assureur. Selon Stéphane Richard, "Orange n’a pas envisagé une opération aussi "disruptive" depuis le milieu des années 2000, avec les investissements dans le contenu multimédia."


Un projet ambitieux pour 2017

"Mais ce n’est qu’une première brique d’un projet stratégique", a rapidement ajouté le patron de l’opérateur.  Orange souhaite créer une banque 100% mobile et digitale, dès le départ, avec 90 ou 95% de services bancaires du quotidien. Pas simplement un service de paiement mobile. Il compte annoncer prochainement un "vrai projet ambitieux et stratégique" qui sera lancé en 2017. Trop tôt pour en donner des détails ou les objectifs de pénétration du marché, car le projet est encore en gestation.

"Nous souhaitons prendre une part significative de ce marché encore en devenir," a assuré Stéphane Richard. Pour preuve, après la France, l’opérateur compte aussi déployer son service en Espagne et en Belgique. Et la rupture devrait aussi avoir lieu côté prix, selon Orange, car l’opérateur veut s’appuyer sur ses boutiques existantes, économisant les coûts de la création d’un réseau de distribution spécifique.


"Les banques ont bien regardé du côté de la téléphonie mobile !"

Enfin, interrogé sur la réaction des banques alors qu’il cherche à entrer sur leur marché, le patron d’Orange a rétorqué, ironique : "Elles ont regardé du côté de la téléphonie mobile…  ça ne peut pas marcher que dans un sens !"

 

Orange procède à trois acquisitions en Afrique, berceau de ses services bancaires
Orange a confirmé l’acquisition de l’opérateur mobile Cellcom Liberia ainsi que des deux filiales télécoms d'Airtel au Burkina Faso et en Sierra Leone. Les trois ensemble représentent, selon Stéphane Richard, plus de 7 millions de nouveaux clients africains pour l’opérateur. L’Afrique est aujourd’hui à la fois un moteur et un réservoir de croissance pour Orange. En particulier grâce au succès de son service de banque mobile Orange Money qui compte déjà 15 millions de clients. Celui-ci est en particulier à l’origine d’Orange Cash, lancé en France fin 2015.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale