La biscuiterie Jeannette espère produire ses madeleines made in France grâce à 180 000 euros obtenus par crowdfunding

La biscuiterie tricolore Jeannette, fondée en 1850, pourrait reprendre vie grâce… au financement participatif. Le repreneur de l’entreprise liquidée en 2013, Georges Viana, a levé plus de 180 000 euros via un site de crowdfunding et pourrait relancer la production de ces biscuits et gâteaux normands dès septembre 2015.

Partager
La biscuiterie Jeannette espère produire ses madeleines made in France grâce à 180 000 euros obtenus par crowdfunding

La biscuiterie française Jeannette, créée en 1850, pourrait recommencer à produire et à vendre ses madeleines made in France d’ici septembre 2015. La société normande, liquidée en 2013, a été reprise en novembre 2014 par l'homme d'affaires franco-portugais Georges Viana. Il a collecté 180 328 euros (à l'heure où nous pubions cet article) sur le site de crowdfunding Bulbintown, au cours d’une campagne de financement participatif de type "don contre actions", qui a démarré le 4 mars. La biscuiterie a dépassé son objectif initial qui était de 150 000 euros. Elle compte 88 nouveaux actionnaires.

Georges Viana, qui avait déjà levé 100 882 euros fin 2014 au cours d’une première opération de crowdfunding, ne compte pas s’arrêter là : il souhaite récolter en tout 650 000 euros pour relancer la société. Il a d’ores et déjà trouvé un local de 1 000 mètres carrés à Démouville (Calvados) : "il est tout neuf et sera livré la semaine prochaine. On pourra y installer un beau magasin d'usine", détaille l’entreprise dans un communiqué diffusé le 20 avril. 15 personnes devraient y travailler d’ici fin 2015 et 45 d’ici 5 ans, prévoit le businessman.

Lélia de Matharel

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS