La blockchain, amie ou ennemie des tiers des confiance ?

Un groupe de travail sur la blockchain a été lancé par la Fédération des tiers de confiance, la semaine dernière.

Cette initiative vise à identifier les risques, les conséquences et les opportunités de cette technologie pour les tiers de confiance tel que les banques et assurances. 

Partager
La blockchain, amie ou ennemie des tiers des confiance ?

Les tiers de confiance (banques, assurances…) s’intéressent de près à la montée en puissance d’un concurrent potentiel et impalpable : la blockchain. Pour étudier le phénomène, la Fédération des tiers de confiance a lancé un groupe de travail autour de la technologie. "La technologie Blockchain est encore une boule de cristal. Il nous faut essayer de mieux comprendre cette technologie et ses enjeux", a expliqué Olivier Iteanu, avocat spécialisé dans le numérique, dans un communiqué.

Ce groupe de travail souhaite aborder plusieurs problématiques : la réglementation, les modèle économiques de la blockchain, les smart contracts (contrats intelligents qui permettraient de signer des contrats avec des objets connectés ou voitures connectées par exemple). La fédération se pose aussi la question du statut de cette technologie, qui pourrait être aussi bien une concurrence qu’une complémentarité.

La conférence est visible entièrement ici :

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS