Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La Californie autorise la tarification des courses en robot taxi

Vu ailleurs La Californie vient d'adopter des procédures permettant aux entreprises de facturer aux utilisateurs des courses en robot taxi. Si une soixantaine d'entreprises ont l'autorisation de tester des véhicules autonomes sur les routes de cet Etat, il leur était pour l'instant impossible de faire payer ces courses par les utilisateurs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La Californie autorise la tarification des courses en robot taxi
La Californie autorise la tarification des courses en robot taxi © Waymo

La Californie voit se multiplier les tests de véhicules autonomes et le déploiement de services de robot taxi. Toutefois, jusqu'à présent il était impossible pour les entreprises de facturer ce service aux utilisateurs.

La California Public Utilities Commission (CPUC) a adopté jeudi 19 novembre 2020 une nouvelle disposition allant dans le sens de la commercialisation des services de robot taxi. Deux protocoles ont été établis : l'un permettant aux entreprises de demander l'autorisation pour pouvoir facturer leur service de robot taxi auprès des utilisateurs et l'autre leur permettant de demander l'autorisation pour pouvoir réaliser des courses partagées.

"La décision du CPUC intervient à un moment clé alors que nous déployons de plus en plus nos dernières technologies à San Francisco et que nous sommes impatients de déployer Waymo Driver au service des Californiens", se félicite Waymo dans une déclaration auprès de TechCrunch

UNE PROCÉDURE JUGÉE TROP LONGUE
Pour obtenir ces autorisations, il faut soumettre une procédure de sécurité et des rapports tous les trimestres qui recensent les points de prise en charge et de dépose, la disponibilité du service pour les personnes à mobilité réduite et les services mis en place pour les communautés défavorisées. Des informations concernant le type de carburant utilisé, l'ensemble des kilomètres parcourus par les véhicules et les kilomètres parcourus avec les passagers doivent aussi être transmises.
 

Actuellement une soixantaine d'entreprises a l'autorisation de mener des tests avec des véhicules autonomes sur les routes californiennes. Mais seules 5 sociétés ont obtenu l'autorisation de retirer l'opérateur de sécurité : Waymo, General Motors Cruise, Nuro, Zoox et AutoX. Toutefois, ces entreprises vont devoir être patientes puisque l'obtention de ces autorisations peut prendre du temps. Des industriels du secteur critique d'ailleurs une procédure jugée trop longue et complexe, rapporte TechCrunch. Elle pourrait engendrer un retard de plus de deux ans dans le déploiement de tels services. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.