Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La Californie, c’est tout un roman [6/7] : Les hackers

Série d'été Pendant l’été, L’Usine Digitale vous propose de voyager au pays du numérique : la Californie. Pour cela, nous avons sélectionné six romans récents qui ont pour cadre ce territoire qui inspira de nombreux auteurs américains ou européens... Sixième et avant-dernier épisode avec un polar noir de chez noir. Et si l'univers n'était qu'une illusion entretenue par quelques hackers de génie ? 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Si la majeure partie d’Exil se déroule à Grey Lake, à la frontière canadienne, les racines du roman se trouvent dans la communauté des hackers d’avant les Gafa, quand programmer faisait partie de la contre-culture. Le héros a fait partie de ce monde underground et est devenu une sorte de chauffeur garde du corps pour prostitués de luxe. En fuite, avec une clé USB recelant des secrets, si ce n’est la matrice du monde qu’il habite, il se retrouve dans un village étrange.

 

Plus les personnages ont l’air de monsieur tout le monde, plus ils semblent susceptibles d’être en fait parties prenantes d’un gigantesque complot. Evoquant le meilleur de David Lynch pour le fantastique ou les frères Coen pour l’absurde, Exil est surtout un très grand roman paranoïaque où la réalité se dérobe un peu plus à chaque page tournée. Pour un plaisir de lecture décuplée.

 

(Re)lire notre critique parue à la sortie du livre en avril dernier

 

Exil, Frédéric Jaccaud, Gallimard Série noire 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media