Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La Caroline du Nord autorisée à utiliser des drones hors du champ de vision de l'opérateur pour inspecter ses ponts

Le North Carolina Department of Transportation (NCDOT), le département des transports de la Caroline du Nord, a obtenu une dérogation des autorités fédérales lui permettant d'utiliser des drones volant hors du champ de vision de l'opérateur afin d'inspecter des ponts.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La Caroline du Nord autorisée à utiliser des drones hors du champ de vision de l'opérateur pour inspecter ses ponts
La Caroline du Nord autorisée à utiliser des drones hors du champ de vision de l'opérateur pour inspecter ses ponts © Youtube - Skydio

La Federal Aviation Administration (FAA), l'agence fédérale chargée des réglementations et des contrôles concernant l'aviation civile aux États-Unis, vient d'autoriser des vols de drones hors du champ de vision de l'opérateur. Plus exactement, le département des transports de la Caroline du Nord (NCDOT) a obtenu cette dérogation pour l'utilisation de drones Skydio, rapporte lundi 5 octobre 2020 Brendan Groves, responsable de la réglementation chez la start-up.

Une aubaine pour Skydio
La NCDOT doit vérifier régulièrement la structure de plus de 13 500 ponts sur son territoire. Ces inspections sont longues et coûteuses, notamment pour la vérification du dessous des structures. Une étape lors de laquelle le département fait appel le plus souvent à des personnes qui se glissent en rappel sous le pont. Désormais, il va pouvoir utiliser des drones Skydio, qui peuvent voler au-delà du champ de vision de l'opérateur. La start-up Skydio conçoit des drones qui peuvent voler de façon autonome même s'ils perdent le signal GPS, grâce à des systèmes de détection d'obstacle et de navigation visuelles.
 

Un drone Skydio inspecte une structure.


La dérogation obtenue par la NCDOT pour une durée de quatre ans concerne l'ensemble des ponts de cet Etat. L'opérateur du drone doit néanmoins se situer dans un rayon de 450 mètres autour de l'appareil. Si ces opérations se déroulent sans problème, un beau marché se dessine pour Skydio, puisque les Etats-Unis comptent plus de 600 000 ponts.

Un signal de la FAA en faveur des drones ?
Brendan Groves analyse cette dérogation comme un signal de la FAA en faveur des opérations de drones hors du champ de vision de l'opérateur. Jusqu'à présent, explique-t-il, la FAA demandait la présence d'observateurs pour de telles opérations ainsi que l'utilisation coûteuse de radars afin de détecter les aéronefs pilotés circulant dans la zone. Et ce même lorsque le drone opérait à très basse altitude.

La FAA peut aussi autoriser de telles opérations ponctuellement ou de façon très encadrée. Cette autorisation est donc un changement majeur pour ce type de chantiers. D'autres acteurs sont aussi parvenus à faire bouger les lignes réglementaires. En octobre 2019, UPS a obtenu une certification de la FAA lui permettant de demander à utiliser les couloirs aériens pour réaliser des livraisons par drones. Wing (la filiale d'Alphabet) et Amazon Prime Air ont aussi reçu l'autorisation de déployer des services commerciaux de livraison par drone.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media