Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La CGT de Freescale veut un directeur pour le projet de reprise

Le projet de reprise est décrit comme sérieux et concret par le syndical. Il a pour objectif de maintenir 230 à 300 emplois directs dès le démarrage de l’entreprise.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La CGT de Freescale veut un directeur pour le projet de reprise
La CGT de Freescale veut un directeur pour le projet de reprise © D.R. - Freescale

"Aujourd'hui, tous les éléments qui amèneraient à une offre de reprise sont constitués: les salariés, les compétences, les financements, une équipe de direction", à laquelle manque toutefois un "responsable d'entreprise, chef de projet", déclare le syndicat ce 18 juin.

Le projet de reprise, vu comme sérieux et concret par la CGT prévoit la conception et la fabrication de semi-conducteurs.
Le site du géant américain de semi-conducteurs a annoncé en 2009 la fermeture de son atelier de fabrication à Toulouse, spécialisé notamment dans des produits à destination de l’industrie automobile et des réseaux de communication. Or la fermeture a été repoussée plusieurs fois et est désormais prévue pour le 10 août. Mais le groupe veut maintenir une antenne de R&D employant près de 500 personnes.

Dans sa déclaration du 18 juin, la CGT demande aux pouvoirs publics d’intervenir pour empêcher la fermeture du site et ainsi éviter de mettre un éventuel projet de reprise ultérieur en danger.

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg s'est saisi du dossier et a missionné un conseiller pour se rapprocher des dirigeants américains du groupe et rechercher des solutions pour maintenir l'activité.
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media