Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La CGT veut instaurer un "droit à la déconnexion" pour les cadres qui ne s'arrêtent jamais

L'Union générale des ingénieurs, cadres et techniciens (UGICT), composante de la CGT, s'attaque aux conséquences de l'essor des nouvelles technologies sur les travailleurs. Militant pour un "droit à la déconnexion", elle a lancé un site web dédié et une consultation à destination des cadres et techniciens.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La CGT veut instaurer un droit à la déconnexion pour les cadres qui ne s'arrêtent jamais
La CGT veut instaurer un "droit à la déconnexion" pour les cadres qui ne s'arrêtent jamais © Antonia Machayekhi

Dans les transports ou devant son café, avant l'émergence des smartphones, tablettes et autres appareils connectés, le cadre se plongeait dans un livre, écoutait de la musique. Aujourd'hui, il surfe sur internet, laissant souvent la sphère professionnelle envahir son temps de vie privée.

C'est le constat effectué par l'Union générale des ingénieurs, cadres et techniciens (UGICT), une branche de la CGT. "Les technologies de l’information et de la communication facilitent la vie et le travail au quotidien, mais elles ont aussi entrainé une intensification du travail et un envahissement du travail sur le temps de vie privée. Grâce aux tablettes et smartphones, on peut désormais travailler à la maison ou dans les transports et être joignable en permanence", note-t-elle.

NÉGOCIATION EN ENTREPRISE SUR L'UTILISATION DES OUTILS NUMÉRIQUES

En d'autres mots, faire des heures supplémentaires non rémunérées. "75% des cadres déclarent utiliser les nouvelles technologies pour leur usage professionnel sur leur temps personnel", constate le syndicat dans sa vaste consultation en ligne.

Et de soulever la question de la rémunération de ces "heures de travail ni décomptées ni a fortiori payées".

Pour alerter le gouvernement et le patronat sur ces problématiques, l'UGICT a récemment lancé un site web dédié : "Pour le droit à la déconnexion". Parmi ses propositions, le décompte, la rémunération et/ou récupération de toutes les heures effectuées, mais aussi la réglementation des forfaits jour et du télétravail. Le syndicat demande également "la mise en place d'une négociation obligatoire dans chaque entreprise sur l'utilisation des outils numériques, prévoyant notamment des plages de trêve de mails".

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Alain Astouric
05/09/2014 23h12 - Alain Astouric

Il existe une liste des causes de non-qualité de vie, de stress et de souffrance au travail. On la trouve à cette adresse http://astouric.icioula.org/

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale