Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La chaîne britannique Co-op étend son service de livraison de courses par robot autonome

Au Royaume-Uni, l’enseigne coopérative Co-op a annoncé le 1er juin poursuivre le déploiement de son service de livraison par robot autonome. Huit magasins proposent désormais ce dispositif, mené en partenariat avec Starship Technologies.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La chaîne britannique Co-op étend son service de livraison de courses par robot autonome
La chaîne britannique Co-op étend son service de livraison de courses par robot autonome © Starship Technologies

La chaîne britannique Co-op a annoncé le 1er juin l'extension de la livraison par robot autonome à de nouveaux magasins. L’enseigne coopérative déploie son service à deux nouveaux points de vente, situés dans la ville anglaise de Milton Keynes, portant à huit le nombre de supermarchés proposant désormais la livraison par robot.

"La qualité, la facilité et la praticité sont au cœur de notre approche et nous continuons d’innover et d’élargir l'accès à nos produits en ligne afin d’offrir une plus grande flexibilité et un plus grand choix pour répondre aux besoins des consommateurs", précise Jason Perry, le président de la coopérative. "La demande de livraisons par robots a plus que doublé depuis le début du confinement", ajoute Co-op dans un communiqué. Selon la coopérative, le panier moyen des commandes liées à ce type de livraison a également quadruplé. L’offre est à date composée de quelque 1 000 produits essentiels quotidiens.

Le Covid-19 pourrait favoriser les robots de livraison

Le test, mené en partenariat avec la start-up américaine Starship Technologies, avait débuté en 2019 dans la ville anglaise, située à mi-chemin entre Londres et Oxford. En mai dernier, alors que les premières mesures de confinement étaient prises sur le continent européen, six points de vente décidaient de mettre le dispositif en place. Le coût du projet n'est pas connu.

Les utilisateurs passent leur commande sur l’application Starship, moyennant des frais de livraison compris entre 1,49 et 2,49 livres en fonction de la distance parcourue. Le coffre du robot se débloque via le smartphone de l’utilisateur. L’enseigne a offert gratuitement le service aux employés du NHS (National Health Service), l’organisme public en charge de la santé au Royaume-Uni. Par ailleurs, les robots ont été programmés pour faire une pause et applaudir, à 20 heures chaque jeudi, afin de rendre hommage aux personnels soignants.

A terme, la coopérative, première à expérimenter ce mode de livraison en Grande-Bretagne, planche sur un vaste projet de service de livraison en ligne le jour même dans ses 650 magasins d'ici la fin de l’année. Pour cela, elle s’est associée à Deliveroo et à la société de livraison express Buymie.

La pandémie de Covid-19 semble profiter à Starship Technologies, créée en 2014 par les fondateurs de Skype. Aux Etats-Unis, Starship déploie ses petits robots auprès des restaurants qui ne peuvent pas accueillir de public ou doivent limiter le nombre de clients du fait des règles de distanciation sociale. La livraison à domicile par robot permet de limiter les contacts, aussi bien pour les clients que pour le personnel. La jeune pousse multiplie donc les partenariats et les déploiements : à Washington DC, dans la ville d'Irvine en Californie et bientôt à Tempe, dans l'Arizona.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media