Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La Chine lance un fonds de capital-risque de 5,41 milliards d'euros pour soutenir ses start-up

Le gouvernement chinois mise sur les investissements en capital-risque pour soutenir la croissance dans le pays : il lance, en partenariat avec des investisseurs privés, un fonds d'investissement de 5,41 milliards d'euros pour soutenir des start-up qui lancent des projets innovants. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La Chine lance un fonds de capital-risque de 5,41 milliards d'euros pour soutenir ses start-up
La Chine lance un fonds de capital-risque de 5,41 milliards d'euros pour soutenir ses start-up © Peter Fuchs - Flickr - C.C.

Le gouvernement chinois s'apprête à lancer un fonds de capital-risque de 40 milliards de yuan chinois (5,41 milliards d'euros) pour investir dans des start-up en phase d'amorçage. Les financements pour cette nouvelle structure proviendront à la fois de l'Etat et d'investisseurs privés.

Dans un communiqué de presse diffusé mi-janvier, le Premier ministre de l'Empire du Milieu a précisé que ce fonds d'investissement visait avant tout à aider au développement des industries émergentes comme les biotechnologies, dont la croissance soutiendra celle du pays.

Un moratoire sur les introductions en Bourse

Comme le souligne le Financial Times, le lancement de ce fonds de capital-risque soutenu par le gouvernement est lié aux efforts menés par la Chine pour développer l'investissement privé et diminuer sa dépendance économique aux investissements effectués dans l'infrastructure ou l'immobilier.

Depuis deux ans, les entreprises de capital-risque revendent difficilement leurs participations dans les entreprises qu'elles soutiennent car le gouvernement a imposé un moratoire sur les introductions en Bourse d'octobre 2012 à novembre 2014. Lever des fonds auprès des investisseurs institutionnels était dès lors devenu une tache ardue.

A la chasse aux entrepreneurs de génie

Les autorités ont réformé les marchés financiers, jusqu'alors contrôlés en grande partie par l'Etat. Ce système avait conduit à des tarifs d'offres sur les titres des entreprises entrant en Bourse nettement excessifs. Désormais, les investisseurs ont plus de poids pour fixer ces prix.

Depuis fin 2014, l'investissement en capital-risque est reparti à la hausse en Chine. Ces entreprises, à la chasse aux entrepreneurs de talent, espèrent dégoter le Alibaba, le Xiaomi ou le Baidu des années 2020.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale