Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La Cnil britannique réduit l'amende de British Airways, en proie à des difficultés financières

La Cnil britannique a décidé de réduire à 20 millions de livres sterling l'amende infligée à British Airways à la suite d'un vol de données personnelles en 2018. Cette réduction de 164 millions de livres sterling est justifiée par la crise financière que traverse la compagnie aérienne à la suite de la pandémie de Covid-19.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La Cnil britannique réduit l'amende de British Airways, en proie à des difficultés financières
La Cnil britannique réduit l'amende de British Airways, en proie à des difficultés financières © Francois Van/Unsplash

L'Information Commissioner's Office (ICO) – l'équivalent de la Cnil au Royaume-Uni – vient de réduire à 20 millions de livres sterling l'amende infligée à British Airways à la suite du vol de 400 000 données clients commis en 2018. A l'origine, le montant de la sanction avait été fixé à 184 millions de livres sterling, soit environ 202 millions d'euros, comme le rappelle Techcrunch.

Une décision motivée par le Covid-19
Ce sont les difficultés financières engendrées par la crise sanitaire et économique liée au Covid-19 qui ont motivé la décision l'ICO. La Cnil britannique a déclaré que la réduction de l'amende avait été approuvée par d'autres autorités de protection de données nationales.

La pandémie sert de justification pour assouplir les principes réglementaires face à des entreprises en grande difficultés financières. Reste à savoir quelle conséquence aura la position de l'autorité britannique sur de futurs jugements. Mais l'ICO rappelle que la compagnie aérienne reste bien responsable de cette fuite de données, même si la sanction est plus faible.

L'amende la plus élevée jamais infligée
"Les gens ont confié leurs données personnelles à British Airways qui n'a pas pris les mesures adéquates pour assurer la sécurité de ces données", a déclaré la commissaire de l'ICO, Elizabeth Denham, dans une déclaration. "Leur inaction était inacceptable et a affecté des centaines de milliers de personnes, ce qui a pu provoquer une certaine anxiété et une certaine détresse. C'est pourquoi nous avons infligé à BA une amende de 20 millions de livres sterling, la plus importante à ce jour. Lorsque des organisations prennent de mauvaises décisions concernant les données personnelles des gens, cela peut avoir un réel impact sur la vie des gens (…)", a-t-elle poursuivi.

Certes, cette amende de 20 millions de livres sterling est la plus élevée jamais imposée par l'ICO... mais c'est un grand pas en arrière par rapport aux 184 millions précédemment infligés, somme qui représentait tout de même 1,5% des revenus de la compagnie en 2018.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media