Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La confiance, moteur de la transformation numérique des entreprises

Dans les précédents articles, Philippe Colin, directeur de l'offre Transformation numérique chez EI-Management, a décrypté les quatre caractéristiques majeures d’une entreprise numérique. Cette introduction nous permet maintenant d’aborder les sept chantiers clés de la transformation qui vont être décrits dans cette nouvelle série d’articles. Aujourd’hui, il aborde la restauration de la confiance au sein de l’entreprise, une des conditions préalables à une transformation numérique réussie...
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La confiance, moteur de la transformation numérique des entreprises
La confiance, moteur de la transformation numérique des entreprises © DR

Bâtir la transformation numérique sur la transformation interne

Pour réussir, une transformation numérique s’opère d’abord en interne. L’article précédent a souligné les conditions préalables qui doivent être réunies au niveau du management : un fort sponsoring des membres du Comex, idéalement du PDG lui-même, l’empowerment des collaborateurs et un nouveau mode de pilotage.

De plus, le développement du collaboratif reste un des challenges majeurs. L’idée est simple : les bénéfices pour les clients seront le reflet direct d’une entreprise collaborative, inventive et devenue plus agile.

Pourtant, des blocages demeurent, aussi longtemps que l’entreprise n’aura pas initié sa mutation.

Les collaborateurs expriment leur besoin de confiance

Peu à peu, la frontière entre vie professionnelle et vie privée s'est estompée.

D’abord, le collaborateur en se retrouvant dans l’entreprise reste imprégné des problèmes comme le piratage, le vol de données, l’espionnage de sa vie privée. Ensuite, il souffre parfois des conséquences de la crise: réorganisations répétitives, plan de restructuration...

Enfin, lui imposer de nouveaux outils induit un rejet lié au manque de communication et d’accompagnement du changement. Ce climat peut générer une certaine méfiance, alors qu’il exprime des besoins comme échanger, partager, collaborer...

Un constat s’impose : le partage s’arrête à la porte d’entrée de l’entreprise !

Comment restaurer la confiance ?

Premier chantier de la transformation numérique à mettre en œuvre, celui de la restauration de la confiance au sein de l’entreprise. Pourquoi insister sur ce point ?

J’ai constaté qu’une part significative d’entreprises lancent un RSE (Réseau Social d’Entreprise) sans prendre conscience des enjeux de la définition précise d’objectifs ni d’un climat de confiance favorable. Ainsi elles sont souvent surprises du manque d’appropriation et déçues des résultats.

Or, un des mécanismes sur lequel repose le succès d’un RSE est celui des conversations au sein des communautés. Une des clés du dialogue reposera sur l’instauration d’un climat de confiance. Le rôle des Ressources Humaines sera moteur dans ce type de projet.

Pourquoi déployer un réseau social d’entreprise ?

Si les conditions énoncées précédemment sont réunies, le moment sera venu  de s’appuyer sur un outil comme le réseau social d’entreprise.

Au-delà des "classiques" comme supprimer les silos et décloisonner l’entreprise, voici quelques exemples de bénéfices directs et indirects :

  • Accélérer les ventes, en permettant aux forces commerciales d’échanger ou accéder, en temps réel, aux données concernant les clients, les produits ou services, les contrats et les concurrents ;
  • Améliorer la gestion de la relation clients, en capitalisant les connaissances acquises par les différents services en relation avec les prospects et les clients ;
  • Développer un esprit de solidarité.

Dans une période de crise, déployer un Réseau Social d’Entreprise permet donc d’actionner un fort levier de croissance par l’accélération du développement commercial et de l’innovation.

La reconnaissance, catalyseur de la transformation

Il manque un dernier élément pour favoriser l’effet d’entraînement. Comment favoriser la culture du partage, l’encourager et la valoriser au sein de l’entreprise ? Ce sera l’objet d’un article dédié.

Nous verrons prochainement quel est le second chantier à mettre en œuvre, celui de la transformation au niveau "social business", avec une stratégie  marketing digital.

Philippe Colin, directeur de l'offre Transformation numérique chez EI-Management, expert dans la conduite et l’accompagnement du changement autour des projets IT, auteur de "La transformation numérique : les 7 clés pour changer votre entreprise" et co-auteur de "Concentrés de futurs" (éditions Kawa).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Olaf de Hemmer
23/05/2014 14h59 - Olaf de Hemmer

Merci pour ce nouveau plaidoyer pour retrouver du (bon) sens dans l'entreprise, d'une vision systémique où les outils (SI, réseau social...) sont au service des acteurs, du dialogue autour des objectifs de chacun, dans le respect des valeurs de chacun, d'où une confiance rétablie : tous ensemble pour la création de valeur(s) pour chacun ! Je mets un lien vers votre article dans notre groupe LinekdIn 'Valeur(s) & Management' http://goo.gl/2FCy9A

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale