Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La cure de jouvence de Terraillon passe par le CES

Industriel plus que centenaire converti aux objets connectés, Terraillon était au CES 2014. Et prévoit déjà de revenir l'an prochain.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La cure de jouvence de Terraillon passe par le CES
La cure de jouvence de Terraillon passe par le CES © Sylvain Arnulf - L'Usine Digitale

"Avec humilité" mais non sans ambition, Terraillon s'est rendu pour la première fois au CES 2015. Le spécialiste de la métrologie (la science des mesures) fondé en 1908, y présentait sa gamme d'objets connectés : pèse-personne, balance de cuisine (qui permet de "taguer" les produits pesés pour connaitre leurs propriétés nutritionnelles), bracelets de mesure. Et surtout son application Wellness coach "qui va plus loin que le simple tableau de bord", insiste le PDG de l'entreprise française Didier Bollé. "A travers cet outil, qui sera disponible à la fin du mois, les utilisateurs pourront mettre en place un programme personnalisé, en lien avec un médecin nutritionniste, pour 150 euros par trimestre. Après un premier entretien téléphonique de 45 minutes, visant à établir des objectifs, une dizaine de rendez-vous permettront de suivre les progrès réalisés. Le nutritionniste pourra s'appuyer sur les données produites par nos objets connectés".

Avec cette application, Terraillon confirme son nouveau positionnement de fournisseur de services, au-delà du matériel. "Cela colle aux changements de comportements liés à la révolution du smartphone", explique Luc Bollé. "On espère que cela contribuera à changer la perception de ce type de produit. En France, la pesée est vécue comme une sanction, alors que c'est un élément de prévention".

déjà inscrit pour le CES 2016

Un message que le français a porté à Las Vegas. "Nous sommes venus car le CES fonctionne comme une formidable caisse de résonnance, y compris en direction de la France, confie son PDG depuis 2013. Nous y avons rencontré des distributeurs européens. On a aussi réfléchi à une stratégie de conquête du marché américain. Nous n'avons qu'un seul regret à ce stade : ne pas avoir présenté notre nouvelle balance de cuisine NutriTab aux CES awards".

Terraillon compte bien revenir en 2016 et voit les choses en grand : "nous avons déjà réservé notre espace et il sera quatre fois plus grand qu'en 2015", révèle-t-il.

Sylvain Arnulf, à Las Vegas

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media