Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La Darpa fait le pari de l’open source

Le Darpa Robotics Challenge a produit un logiciel de simulation virtuelle standardisé et très complet. Particularité : il est téléchargeable gratuitement, comme le sont de plus en plus de codes développés par la Darpa.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La Darpa fait le pari de l’open source
La Darpa fait le pari de l’open source

Pendant deux jours, tous les yeux se sont tournés vers les robots-secouristes conçus par les participants au Darpa Robotics Challenge (DRC), le concours de robotique organisé les 20 et 21 décembre par l’Agence américaine pour les projets de recherche avancée de défense. Mais pour les chercheurs et les amateurs de robotique, l’innovation la plus tangible découlant de cette compétition est un logiciel de simulation 3D open source financé par la Darpa : une version perfectionnée du logiciel libre Gazebo, affiné spécialement pour la compétition par l’Open Source Robotics Foundation (OSRF), une organisation à but non-lucratif.  

Le contrat signé en 2012 entre la Darpa et l'OSRF (pour plus de 4 millions d’euros sur trois ans) a permis à l'organisation d’assigner dix développeurs à l’amélioration de Gazebo, avec pour conséquence de voir le logiciel s’enrichir de nouvelles fonctions : il permet maintenant à l’utilisateur de modeler et déterminer à peu prêt tout, de la performance des capteurs au point de défaillance des articulations lors de certains mouvements. Surtout, les algorithmes de commande configurés dans le simulateur Gazebo peuvent désormais être transposés au véritable robot : si vous trouvez la programmation logicielle qui permettra au robot d’ouvrir une porte, vous n’avez plus qu’à installer ce code dans le système physique du robot... et le regarder faire.

La défense américaine compte sur le crowd sourcing

Ce logiciel de simulation standardisé a été au cœur de la première étape du DRC, en juin dernier - l’étape de simulation virtuelle - et est depuis téléchargeable gratuitement. Pour la Darpa, il devrait non seulement servir aux équipes en lice, mais aussi à tous ceux qui s’intéressent à la robotique. L’agence y voit un moyen de réduire les barrières d’entrée à la R&D en robotique. Elle a d’ailleurs aussi ouvert au téléchargement un modèle virtuel du robot Atlas, ainsi que les épreuves de simulation du DRC.  

La Darpa semble vouloir poursuivre cet élan d’ouverture, probablement encouragée en cela par les promesses du crowd-sourcing en matière d’innovation. L’agence finance par exemple en ce moment la conception d’outils de développement de technologies de vision par ordinateur. Là encore, la Darpa espère, avec ces outils standardisés et gratuits, rendre les technologies plus accessibles et donc stimuler l’innovation. Les deux programmes viendront rejoindre OpenCV, une "librairie" de logiciels open-source, au début de 2014.

Charlotte Alix

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale