Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La Darpa sélectionne Intel pour développer un accélérateur dédié au chiffrement homomorphe

Intel va plancher sur le développement d'un circuit intégré accélérant les calculs liés au chiffrement homomorphe, y compris l'exécution de programmes utilisant ces données chiffrées. Le chiffrement homomorphe, considéré comme le Graal pour la sécurité des données, est pour l'instant peu utilisé car trop gourmand en puissance de calcul.    
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La Darpa sélectionne Intel pour développer un accélérateur dédié au chiffrement homomorphe
La Darpa sélectionne Intel pour développer un accélérateur dédié au chiffrement homomorphe © École polytechnique (J.Barande) - Flickr

Intel se rapproche de la Darpa pour plancher sur le chiffrement homomorphe. L'entreprise a annoncé ce lundi 8 mars 2021 avoir signé un partenariat pluriannuel sur le développement de cette technologie avec la célèbre agence du département de la Défense des États-Unis chargée des projets de recherche avec des technologies de pointe.

L'importance du chiffrement homomorphe
"Le chiffrement totalement homomorphe est le Graal dans la quête de la sécurité des données utilisées", clame Rosario Cammarota, ingénieur à Intel Labs en charge du programme avec la Darpa. Alors que les cyberattaques se multiplient, la protection des données commence enfin à être reconnue comme une priorité.

Diverses techniques de chiffrements sont aujourd'hui utilisées par les entreprises privées et les gouvernements, mais elles nécessitent que les données soient déchiffrées à un moment pour être traitées. Durant ce laps de temps, elles sont vulnérables aux attaques. Le chiffrement homomorphe répond à cette problématique car il permet de chiffrer les données de façon à ce qu'elles puissent être exploitées par des tierces parties mais sans que ces dernières aient accès aux données déchiffrées.

Une exploitation trop coûteuse
Mais l'exploitation de données sécurisées par chiffrement homomorphe est très gourmande en puissance de calcul. Ce facteur rend pour l'instant cette technologie difficile d'accès pour les entreprises et gouvernements qui traitent de grandes quantités de données. Le but de ce programme de recherche mené par Intel sera donc de développer un accélérateur pour le chiffrement homomorphe sur le cloud.

Ce circuit intégré doit permettre d'accélérer considérablement l'exécution du chiffrement homomorphe et des programmes utilisant ces données. Cette technologie permettra aussi de favoriser le développement des systèmes de machine learning qui sont entraînés à partir de grandes quantités de données chiffrées. La solution sera testée avec Microsoft Azure et le cloud JEDI mis en place par Microsoft pour moderniser le système d'information des forces armées américaines.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.