Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La dérive des continents, un défi pour le véhicule autonome

Vu ailleurs Insolite 7 centimètres ça n'a l'air de rien. C'est la distance que parcourt chaque année le continent australien. Mais à force de se déplacer, un décalage d'1,50 mètre s'est créé entre ses coordonnées GPS et son emplacement réel. A l'heure du véhicule autonome, cette situation n'est pas sans poser de nombreux problèmes, révèle un article d'IFL science.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La dérive des continents, un défi pour le véhicule autonome
Cette route est-elle vraiment là ? Ou est-elle 1,50 mètre à côté ? © eurocrazy

Voilà un effet inattendu de la dérive des continents. Ce mouvement souterrain, à peine perceptible et pourrait, à terme, avoir des conséquences loin d'être anodines. Le continent australien, par exemple, bouge chaque jour pour finalement se déplacer de 7 centimètres par an.

 

1,80 mètre plus au nord

Résultat : l’écart cumulé entre sa position réelle et les informations fournies par un GPS atteint désormais 1,5 mètre. Il y a donc urgence de revoir ses coordonnées. Ce sera chose faite le 1er janvier 2017, et même un peu plus... L’Australie se déplacera officiellement d'1,80 mètre vers le Nord, peut-on lire sur le site Internet d’IFL Science. En 2020, et pour la première fois depuis 1994, elle sera au bon endroit sur les cartes numériques.

 

Jusqu’à une date récente, de telles rectifications concernaient trois géographes et quatre marins obsédés de justesse. Avec les systèmes de guidage par satellite, les conséquences sont toutes autres et le nombre de personnes concernées prend une ampleur considérable.

 

Tournez à gauche ... dans un mur

A commencer par les passagers de véhicules autonomes. A 1,80 mètre près, vous êtes sur la bonne voie, ou sur celle d’à côté, avec les conséquences qu’on imagine. A 1,80 mètre près, on est sur le quai au bord de la mer ou... dans l’eau. Et si la voiture autonome n’étant pas encore vraiment une réalité, en Australie, certains tracteurs travaillent déjà sans conducteur. Les agriculteurs propriétaires de ces engins subissent les effets de ces décalages.

 

Mais cela ne devrait durer qu’un temps. En 2020, alors que coordonnées GPS et réelles seront en phase, un nouveau système permettant une mise à jour en temps réel sera disponible. Il supprimera les décalages entre la réalité du terrain et les données satellitaires. D’ici-là, espérons que les joueurs de Pokemon Go ne feront pas les frais des mouvements du monde, croyant attraper Pikachu et ne saisissant que le vide abyssal.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media