Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La DGA finance un logiciel de modélisation pour anticiper les effets d'une épidémie sur le personnel hospitalier

Des chercheurs travaillent actuellement au développement d'algorithmes de modélisation qui permettent de visualiser la propagation du Covid-19 au sein du personnel d'un centre de santé et de comparer différentes stratégies d'allocation des ressources humaines et matérielles. Le but est de développer un logiciel pour visualiser simplement ces informations. Ce projet, nommé ONADAP, est en partie financé par la Direction générale de l'armement et l'Agence de l'innovation de défense.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La DGA finance un logiciel de modélisation pour anticiper les effets d'une épidémie sur le personnel hospitalier
La DGA finance un logiciel de modélisation pour anticiper les effets d'une épidémie sur le personnel hospitalier © pxhere

La Direction générale de l’armement (DGA) et l’Agence de l’innovation de défense (AID) financent des solutions basées sur l'intelligence artificielle pour organiser la réponse face à l'épidémie de Covid-19. Parmi les projets retenus : le logiciel ONADAP*. Cette plateforme, développée par le Centre Borelli et l’Hôpital d’instruction des Armées (HIA) Percy, a pour but de visualiser rapidement la situation sanitaire du personnel soignant à l'échelle d'un hôpital et d'anticiper la propagation du virus en son sein.

Un logiciel de visualisation et d'aide  à la décision

Concrètement, ce logiciel de visualisation et d'aide à la décision est divisé en trois parties. La première, le 'volet personnels', doit être développée à court terme. Cela permettra aux responsables de visualiser en temps réel l'état de santé du personnel et de se projeter sur trois jours (avec les éventuels retours des personnes en arrêt).

Le 'volet patients', développé à moyen terme, permettra d'évaluer en temps réel le taux de saturation du service dédié aux patients atteints par le Covid-19 et de détecter les éventuels services par lesquelles ces patients ont pu transiter avant d'être pris en charge. Enfin, le 'volet simulation et aide à la décision', développé sur le long terme, a pour but de fournir un outil permettant de modéliser la propagation du Covid-19 au sein de la structure de santé et de réaliser des comparaisons entre les différentes stratégies d'allocation de ressources humaines et de matériel.

De nombreuses données

Ce projet qui a débuté le 24 avril doit se poursuivre sur une période de 18 mois. Les algorithmes sont développés par le Centre Borelli et le logiciel par la société ITNovem, une filiale de la SNCF. La partie modélisation se structure autour de trois phases : l'intégration des modèles prédictifs, la définition des modèles de propagation, et l'expérimentation de ces modèles qui s'étalera sur les six derniers mois de la durée du projet.

Pour que ces outils de modélisation fonctionnent correctement, il faut recueillir de nombreuses données, comme le nombre de personnels et de patients, ceux qui sont atteints du Covid-19 et ceux qui sont suspectés l'être, leur fonction, la date d'apparition des symptômes, etc. Afin d'alimenter les modèles mathématiques les partenaires mènent donc une étude séroépidémiologique à l'HIA Percy dont le but est notamment de déterminer le nombre de personnes atteintes du Covid-19.

* L'acronyme ONADAP signifie : Outil Numérique d'Aide à la Décision pour des stratégies dynamiques d'allocations de ressources humaines et matérielles en période d'Attrition des Personnels d'unités sanitaires ou des forces en épidémie de Covid-19

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media