Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La FAA veut tester une dizaine de technologies de détection des drones dans les zones aéroportuaires

La Federal Aviation Administration (FAA) lance un appel à projets. L'agence américaine souhaite tester des technologies et systèmes permettant de détecter les drones et/ou atténuer les risques potentiels liés à la présence de tels engins aux abords des aéroports. Les entreprises souhaitant participer à ce projet peuvent contacter la FAA.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La FAA veut tester une dizaine de technologies de détection des drones dans les zones aéroportuaires
La FAA veut tester une dizaine de technologies de détection des drones dans les zones aéroportuaires © Jaromír Kavan-Unsplash

Les drones peuvent entraîner d'importants problèmes de sécurité aux abords des aéroports. La Federal Aviation Administration (FAA), l'agence américaine en charge des réglementations et des contrôles de l'aviation civile, a annoncé vendredi 21 août 2020 vouloir tester une dizaine de technologies permettant de détecter et / ou atténuer les risques potentiels liés à la présence d'aéronefs sans pilote aux abords des aéroports.

Tester une dizaine de technologies
La FAA veut évaluer une dizaine de technologies ou systèmes différents. Pour cela, l'agence lance un appel à projets : les industriels, commerciaux ou intégrateurs de systèmes ont 45 jours pour se faire connaître auprès d'elle. La FAA précise seulement que ces systèmes et technologies de détection des drones ne doivent pas interférer avec la sécurité des opérations aéroportuaires. Ces tests sont menés dans le cadre de son programme "Airport Unmanned Aircraft Systems Detection and Mitigation Research Program".

La FAA va débuter les expérimentations cette année depuis son centre technique William J. Hughes, situé à proximité de l'Atlantic City International Airport dans le New Jersey. Après ce premier test, l'agence souhaite étendre les essais à quatre autres aéroports américains. La sélection de ces aéroports n'a pas encore été faite et la FAA ne précise pas quels types de caractéristiques sont recherchés pour sélectionner les aéroports. 

Londres et Roissy-Charles de Gaulle
La FAA va-t-elle regarder du côté des aéroports européens ? L'aéroport de Londres Heathrow s'est déjà équipé d'une solution anti-drone développée par Thales. Baptisé "Counter Drone", ce système est non seulement capable de détecter les drones non autorisés qui volent dans la zone aéroportuaire, mais également de localiser leur pilote.

De même, l'aéroport parisien de Roissy-Charles de Gaulle se dote de tout un arsenal anti-drone baptisé Hologarde. Ce système couple un goniomètre Black Finder qui écoute toutes les fréquences transmises par ou vers les drones et les classifie grâce à une bibliothèque de données, un radar holographique capable de détecter de très petites cibles très lentes à de grandes distances (7 km), puis de faire le tri entre la nature des cibles (drones, oiseaux, véhicules…). Mais aussi de caméras de surveillance militaires et d'un logiciel pour analyser la trajectoire, l'évaluation de la masse et un éventuel signal de liaison.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media