Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La face cachée d'une levée de fonds

Ex-directeur commercial de relaxnews et de My Little Paris, Thomas Barret a décidé en 2015 de créer son entreprise. Ambition : ré-enchanter nos matins, avec sa gamme d’accessoires siglés The Morning Company. Chose peu commune, il choisit dès le début de son aventure de tenir un carnet de bord, afin de partager ses premiers pas et ses péripéties d’entrepreneur. L'Usine Digitale publie, chaque semaine, ses récits.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La face cachée d'une levée de fonds
La face cachée d'une levée de fonds

"Monsieur Arnault,

J'aimerais beaucoup que vous m'offriez un café.

The Morning Company, start-up 'made in France', est le futur leader mondial du ré-enchantement du matin. Notre philosophie : proposer une expérience sublimée de la routine matinale, qui s’appuie sur le savoir-faire français.

Accordez-moi un café (sans sucre) et 20 minutes afin que je vous présente The Morning Company."

 

A force de devoir synthétiser mon projet et son évolution à 5 ans en un tweet, deux phrases, 3 étages d’ascenseur ou 4 lignes, je finis par en atteindre la substantifique moelle. J’ai appris à peser chaque mot, pour mesurer au plus juste sa contribution à mon projet. Et puis, il y a les rencontres. Ces discussions qui soulèvent leur lot de questions, de conseils et de commentaires. Qui font ressortir les forces et émerger les faiblesses. Faiblesses qu’il faut corriger, évidemment, avant le rendez-vous suivant, 2 heures après.

 

C’est probablement ça, dans le fond, la vraie valeur d'une levée de fonds. C’est dans le travail qu'elle impose sur le projet, dans la richesse des avis et des contributions. In fine, son intérêt n’est pas tant financier que stratégique. Tiens, d’ailleurs, à propos de substantifique moelle, revenons un peu à celle de The Morning Challenge : vous raconter mes péripéties d'entrepreneur. Pour être cohérent avec cette promesse, je devrais partager avec vous ce qui m'occupe depuis quelques semaines : ma présentation stratégique.

 

Eh ben tiens, allez. Adieu, secret d'état, adieu, confidentialité. Voici The Morning Company, à nu, pour vous : http://bit.ly/24123Eb

 

Le reste de ma semaine en quelques chiffres :

1 nouveau fournisseur potentiel rencontré

8 rendez-vous intéressants (yeah)

1 pop-up store (presque) booké pour juin

3 cafés par ½ journée… seuil d'alerte atteint

 

Très belle fin de semaine à vous, et à la semaine prochaine !

 

Thomas Barret, néo-entrepreneur
Ce billet est inspiré du blog de l’auteur : The Morning Challenge

Les avis d'experts et points de vue sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs et n’engagent en rien la rédaction.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Milka
22/04/2016 16h10 - Milka

"Leader mondial"...ok... en terme de quoi ? de taille, de part de marché, de chiffre d'affaire, de couverture du marché? ??

Répondre au commentaire | Signaler un abus